Espèce

cd_nom

Fiche descriptive

Taille/poids

Longueur totale du corps : 20 à 22 cm. Le poids oscille entre 70 g pour le mâle et 90 g pour la femelle, avec des extrêmes de 50 à 105 g.

Détermination

Le Bécasseau violet est un limicole de petite taille. Il se reconnaît à sa forme trapue et à son plumage très foncé, presque noir, contrastant avec le dessous blanc et les pattes courtes qui varient de l'ocre brun au jaune orangé.

Espèces proches

Son plumage est uniformément sombre et le corps robuste et rond sur de courtes pattes orange permettent de le distinguer des autres bécasseaux.

Période d’observation

En août, débute la migration postnuptiale, mais les premiers hivernants ne s'installent pas avant octobre. Les mouvements culminent en novembre et les effectifs ne sont maximums qu'au début de janvier.

Biologie-éthologie

En hiver, il consomme principalement des petits mollusques et crustacés qu'il capture en inspectant inlassablement l'estran rocheux. Il fréquente ainsi moins les plages sableuses que la plupart des autres bécasseaux. Les espèces les plus recherchées sont les Littorines, les Hydrobies, les Balanes et les Gammares. Les vers et les algues semblent peu consommés. 

Biogéographie et écologie

Le Bécasseau violet est une espèce holarctique de distribution boréale se reproduisant en majorité au-dessus de la latitude 60° Nord. Hivernant surtout nordique, ce bécasseau séjourne du sud du Groenland et de l'Islande, jusqu'au nord de l'Espagne exceptionnellement en Afrique du Nord.Il fréquente exclusivement le littoral rocheux. Il recherche de préférence les falaises maritimes d'altitude moyenne bordées par des estrans rocheux étendus et les îlots.

Sources

Bensettiti F. et al. (coord.), 2001-2005. Cahiers d'habitats Natura 2000 - Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tomes 1 à 7. Ed. La Documentation française, Paris.

J-P. Siblet(UMS 2006 Patrimoine Naturel (OFB / CNRS / MNHN)), 2021

Domaines et territoires