Logos SINP
Paguristes eremita (Linnaeus, 1767)

Piade (La) ( Français )

(Arthropoda, Malacostraca, Decapoda)

Informations générales

Description.

Chez cette espèce, le rostre est pointu et l'écaille ophthalmique est petite et terminée par une épine. Les pédoncules oculaires sont très longs et cylindriques. Les écailles antennaires sont épineuses et presque aussi longues que le pédoncule antennaire. Les pinces sont semblables, la gauche étant légèrement plus forte que la droite. Elles sont couvertes de granules serrés et portent des poils très courts. Les doigts sont robustes, à bords internes lisses et légèrement creusés en gouttière. Les pattes ambulatoires sont fortement comprimées latéralement et aussi longues que les pinces. Les pattes de la 4e paire sont moitié moins longues que les précédentes. Les pattes de la dernière paire sont terminées par une petite pince garnie de longs poils. La couleur est brunâtre à rouge-orangé ; les yeux sont gris-bleu ; une tache ocelliforme bleue-violacée à l’intérieur des pinces sur le mérus est caractéristique de l'espèce. La longueur de la carapace de ce pagure peut atteindre 20 mm.

Détermination et espèces proches.

L'identification de l'espèce est relativement simple.

Biologie-éthologie.

La reproduction a lieu toute l'année. Il y a deux stades larvaires zoés et une glaucothoé post-larvaire. L'espèce est parasitée par le bopyre Asymmetrione foresti. Les principaux prédateurs sont la tortue caouanne, les poulpes, les gros crustacés et certains poissons. L'espèce est souvent associée à l’anémone de mer Calliactis parasitica, à plusieurs espèces de zoanthaires du genre Epizoanthus, à l’éponge Suberites domuncula et à des hydraires Hydractiniidae qui sont souvent présents sur la coquille servant d'abri à ce pagure.

Écologie et distribution.

L'espèce se rencontre surtout entre -10m et -50m sur des fonds de sable ou dans les herbiers de posidonies. Elle est endémique de Méditerranée et du proche Atlantique (du Portugal au Maroc).

P. Noël (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2016

Téléchargements et liens externes

Noël P., 2015. Le pagure maculé Paguristes eremita (Linnaeus, 1767). in Muséum national d'Histoire naturelle [Ed.], 24 novembre 2015. Inventaire national du Patrimoine naturel, 10 pp.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images