Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Picus canus Gmelin, 1788

Pic cendré ( Français )

(Chordata, Aves, Piciformes)

Informations générales

Taille/poids :

Longueur totale : 27-28 cm. Poids : 120 à 160 g.

Diagnose :

Pic de taille moyenne caractérisé par un dos vert, une tête à dominante grise avec seulement d’étroites moustaches noires. Seul le mâle porte une tache rouge à la tête, limitée au front. Le tambourinage, que l’on peut entendre principalement en mars et avril, est fait de longues séries, lentes, largement espacées. Le chant rappelle un rire de Pic vert (Picus viridis) descendant et plus flûté, un peu plaintif, au rythme lent. On peut l’entendre principalement de début mars à mi-mai.

Détermination :

Simple. Facile sur photo.

Espèces proches :

Le Pic cendré ne peut guère être confondu, en France, qu’avec le Pic vert dont le plumage présente des couleurs similaires. Le Pic cendré se différencie par l’absence de rouge à la nuque et de noir autour de l’œil. En vol, le croupion apparaît plus terne (vert grisâtre) que chez le Pic vert ; l’allure générale est plus fine. Le vol est moins onduleux et plus rapide.

Période d’observation :

Toute l’année, mais l’espèce se manifeste surtout au printemps.

Biologie-éthologie :

Le Pic cendré s’alimente en grande partie de fourmis. Plus forestier que le Pic vert, il est plus rarement observé au sol, et s’alimente en grande partie dans les arbres, probablement sous l’effet d’une certaine compétition entre les deux espèces. Il y recherche ses proies dans les fissures et cassures naturelles, à l’occasion dans les ouvertures pratiquées par d’autres pics, mais attaque rarement lui-même le bois.

Biogéographie et écologie :

Le Pic cendré est une espèce paléarctique, présente en Europe, en Sibérie centrale, et en Extrême-Orient. Son habitat principal est constitué par les forêts de feuillus, notamment hêtraies et chênaies, claires de préférence, mais présentant une importante diversité de structure.

Compilé par J. Comolet-Tirman à partir des Cahiers d’habitats. (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2017

Téléchargements et liens externes

SORDELLO R. (2012). Synthèse bibliographique sur les traits de vie du Pic cendré (Picus canus Gmelin, 1788) relatifs à ses déplacements et à ses besoins de continuités écologiques. Service du patrimoine naturel du Muséum national d’Histoire naturelle. Paris. 12 pages.

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d'intérêt communautaire. Cahiers Oiseaux (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Cahiers Oiseaux - Bibliographie générale, 4 pages - (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images