Dendrocopos major (Linnaeus, 1758)

Pic épeiche ( Français )

Great Spotted Woodpecker (Anglais)

(Chordata, Aves, Piciformes)

Informations générales

DIAGNOSE

Longueur 23 cm ; Envergure jusqu’à 39 cm. 
Pic de taille moyenne présentant un plumage à dominance noir et blanc. Sur les parties supérieures noires contrastent deux tâches  blanches qui s’étendent sur une large zone des scapulaires et des couvertures. Le croupion est rouge ainsi que la nuque du mâle adulte et la calotte du juvénile (noire chez l’adulte).

FACILITE D’IDENTIFICATION

Moyennement difficile.

CONFUSIONS POSSIBLES

Il peut être confondu avec les espèces de pics de taille moyenne présentant un plumage à dominance noir et blanc comme le Pic à dos blanc, le Pic syriaque et le Pic mar.

RÉPARTITION GÉNÉRALE

C’est l’espèce de pic qui a la plus large répartition mondiale. Il est présent de la Macaronésie au Japon et de la Taïga à l’Afrique du nord.

HABITAT ET BIOLOGIE

C’est un hôte répandu et commun des boisements caducifoliés, résineux et mixtes, en plaine comme en montagne. Les tambourinements de 10 à16 coups par seconde sont audibles toute l’année et sont émis avec une intensité maximum pendant la période de reproduction. Des cavités sont creusées toute l’année par les deux sexes. Certaines d’entre elles sont utilisées comme abris et d’autres pour nicher. Dans ces cas elles présentent une entrée de 5 à 6 cm de diamètre. L’excavation complète peut durer jusqu’à 3 semaines. Les mâles et les femelles participent à la couvaison des 4 à 8 œufs et à l’alimentation des poussins qui sortent de la cavité une quinzaine de jours après l’éclosion. Les territoires des couples s’étendent parfois sur de très faibles surfaces (2 à 3 ha) et les deux sexes ont ensuite des territoires plus étendus et séparés durant la période hivernale. Le Pic épeiche est omnivore et s’alimente notamment de graines, de fruits et d’invertébrés qu’il chasse dans l’écorce et la couche superficielle du bois. Il peut cercler les arbres pour consommer la sève et attaque occasionnellement les lieux de reproduction  d’autres oiseaux. Il est sédentaire mais des déplacements sont observés notamment en hiver.

Ecosphère - SPN (Ecosphère, (UMS 2006 PatriNat)), 2016

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images