Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Janthina pallida W. Thompson, 1840

(Mollusca, Gastropoda, [unassigned] Caenogastropoda)

Informations générales

Description.

La coquille globuleuse de cette espèce est fragile, globuleuse et violet pâle. Elle a environ 4 spires et mesure jusqu'à 25 mm de hauteur. Elle est dépourvue d'opercule. L'ouverture est très large et plus haute que le dernier tour. Le labre interne s'enroule autour de la columelle. L'animal lui même est de couleur violette et sa ponte est rose. Son radeau de bulles est incolore.

Détermination et espèces proches.

L'identification de l'espèce est difficile car plusieurs espèces voisines ont une morphologie assez proche.

Période d’observation.

Les adultes de cette espèce s'observent toute l'année.

Biologie-éthologie.

Cette espèce flotte près de la surface de l'eau et reste accrochée à un radeau de bulles. Les janthines sont des prédateurs de vélelles (petites "méduses" flottantes) et d'autres petits organismes qui se tiennent à la surface de l'eau. Leurs prédateurs sont les tortues, les oiseaux de mer et les poissons pélagiques.

Écologie et distribution.

C'est une espèce de haute mer. Elle est rarement observée en France ; elle est principalement présente dans les eaux tropicales de l'Atlantique et de la Méditerranée.

Interactions avec les activités humaines.

Il existe parfois des échouages massifs de ces gastéropodes bleus et de leurs méduses accompagnatrices sur les plages, ce qui rebute les baigneurs mais ravit les collectionneurs de coquillages. En effet, les janthines sont relativement rares.

P. Noël (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2017

Téléchargements et liens externes

Noël, P. 2017. La janthine pâle Janthina pallida W. Thompson, 1840. UMS 2006 "Patrimoine naturel", Muséum national d'Histoire naturelle. 11 pp.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images