Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Turdus torquatus Linnaeus, 1758

Merle à plastron ( Français )

Ring Ouzel (Anglais)

(Chordata, Aves, Passeriformes)

Informations générales

Taille/poids :

Longueur totale : 24 à 27 cm. Poids : 80 à 110 g.

Diagnose :

Le Merle à plastron est d’une taille proche de celle du Merle noir Turdus merula. Le mâle s’identifie facilement par la présence d’un large plastron blanc. Le reste du corps est de couleur brun foncé à noire. Les femelles sont beaucoup plus ternes. Elles possèdent également un plastron qui apparaît toutefois beaucoup moins contrasté. Il est, selon les individus, entre beige et marron clair.

Détermination :

Simple. Facile sur photo.

Espèces proches :

Les femelles et certains jeunes ressemblent au Merle noir. Le Merle à plastron s’en distinguent notamment par un plumage plus écaillé. Les mâles peuvent ressembler au Cincle plongeur Cinclus cinclus qui possède également un croissant blanc et un corps brun foncé, mais cet oiseau présente une silhouette différente ; de plus, il occupe des habitats peu fréquentés par le Merle à plastron.

Période d’observation :

Mars à octobre-novembre. Toutefois certaines populations pourraient n’effectuer que des mouvements altitudinaux, et des observations hivernales sont possibles.

Biologie-éthologie :

Le régime alimentaire du Merle à plastron varie au cours des saisons. De la fin de l’hiver au milieu de l’été, l’essentiel de la nourriture est constitué d’insectes et de vers de terre. Chassant au sol, il se déplace par petits bonds. En automne et hiver il devient végétarien et se nourrit de baies.

Biogéographie et écologie :

Le Merle à plastron est une espèce dont la répartition mondiale est limitée, comprise entre l’Europe de l’ouest et l’est de la Mer Caspienne, dans une latitude comprise entre celle de la Turquie et celle de la Scandinavie. En période de nidification, il niche en France quasi exclusivement à des altitudes comprises entre 800 et 2000 mètres, du sous étage montagnard supérieur au subalpin.

Compilé par J. Comolet-Tirman à partir des Cahiers d’habitats. (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2017

Téléchargements et liens externes

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d'intérêt communautaire. Cahiers Oiseaux (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Cahiers Oiseaux - Bibliographie générale, 4 pages - (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images