Espèce

cd_nom

Fiche descriptive

Taille

Longueur totale du corps : 45-48 cm.

Diagnose

Comme il est de règle au sein du genre Ardeola, ce petit héron possède un bec bicolore (bleu à pointe noire en période nuptiale devenant gris-vert à pointe noire en fin de saison de reproduction) qui le distingue des aigrettes Egretta et du garde-bœufs Bubulcus. Le plumage nuptial est blanc neige. Le reste de l’année le plumage devient beaucoup plus mimétique, essentiellement beige strié de brun. Son cri est rauque, plus grave que chez d’autres espèces de Crabiers.

Détermination

Aucun risque de confusion s’agissant du plumage nuptial. En revanche la distinction s’avère plus délicate en plumage internuptial : l’espèce peut ressembler au Crabier chevelu Ardeola ralloides (commun à Madagascar et occasionnel à Mayotte) mais ce dernier est plus fin, le bec est moins gros, les stries noires du cou sont moins franches et le dos est moins foncé.

Période d’observation

La meilleure période est la saison de reproduction. En revanche entre mai et octobre les observations se font plus rares car la migration pousse certains individus à séjourner en Afrique durant l’hiver austral.

Biologie-éthologie

La période de reproduction est comprise entre octobre et mars avec un pic en novembre-décembre (début de la saison des pluies). Ce crabier niche en général en colonies plurispécifiques, en particulier avec le Héron garde-bœufs à Mayotte. Le nid, constitué de branchettes entrelacées, est édifié à une hauteur variant entre 50 cm et 4 m du sol. Les 2 à 4 œufs sont couvés durant une vingtaine de jours par les deux parents. Les poussins sont capables de se nourrir seuls à moins de 4 semaines.
Le Crabier blanc capture ses proies (poissons, amphibiens, insectes) en avançant lentement dans l’eau en bordure des étangs, ou en s’immobilisant pour pêcher à l’affut.

Biogéographie et écologie

Le Crabier blanc est endémique de l’Océan indien, ne se reproduisant que sur quatre îles qui sont Madagascar, Aldabra, Europa et Mayotte. Après la saison de reproduction une partie des oiseaux migrent vers le centre et l’est de l’Afrique. Ce petit héron a également été observé à la Réunion, ainsi qu’aux Comores et aux Seychelles en tant qu’espèce occasionnelle.
Les mangroves constituent l’habitat de reproduction du Crabier blanc à Mayotte. Pour son alimentation et son repos, l’espèce affectionne les zones humides douces à saumâtres bordées d’arbres.

Bibliographie

Del Hoyo et al. (1992-2011).  Handbook of the Birds of the World. Vols. 1-16. Lynx Edicions, Barcelona.
Jeanne F. et al.  (2018).- Plan national d’actions en faveur du crabier blanc (Ardeola idae) sur l’île de Mayotte (2019 – 2023). Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Mayotte. GEPOMAY. 71 p.


Jacques COMOLET-TIRMAN(PatriNat), 2022

Domaines et territoires