Lissotriton helveticus (Razoumowsky, 1789)

Triton palmé (Le) ( Français )

Palmate Newt (Anglais)

(Chordata, Amphibia, Urodela)

Informations générales

Taille/poids :

C’est une petite espèce, dont la longueur n’excède pas 9,5 centimètres, les femelles étant souvent plus grandes que les mâles.

Diagnose :

Corps allongé, avec une tête aussi large que longue ; membres relativement longs, grêles, avec une palmure bien développée, uniquement au niveau des orteils chez les mâles. Queue comprimée latéralement, terminée par un filament (=mucron). La peau est lisse en phase aquatique et légèrement granuleuse en phase terrestre. La coloration dorsale est jaunâtre, verdâtre ou brunâtre. La face inférieure est souvent uniforme, mais peut parfois présenter quelques ponctuations sombres.

Détermination :

Les mâles adultes sont très faciles à identifier ; l’identification des femelles s’avère plus délicate et peut nécessiter l’utilisation de plusieurs critères.

Espèces proches :

Les femelles adultes sont souvent confondues avec celles d’une espèce proche, le Triton ponctué. La présence de taches sombres au niveau de la gorge chez le Triton ponctué et pas chez la femelle de Triton palmé peut être un bon moyen pour distinguer les deux espèces.

Période d’observation :

Les adultes sont actifs de février-mars à octobre-novembre. En période de repos, les individus hivernent à terre ou dans l’eau. A terre, ils trouvent refuge sous des bois morts, des pierres ou des terriers de rongeurs. Cette espèce est à la base nocturne, mais en période de reproduction, l’activité des adultes s’étend aussi sur la journée.

Biologie-éthologie :

La reproduction intervient tôt en saison. Les migrations vers les sites de pontes, qui sont situés en général à une centaine de mètres des lieux d’hivernage, débutent parfois dès le mois de février. Au cours d’une saison de reproduction, une femelle peut pondre 290 à 440 œufs, qu’elle fixe un à un sur des plantes aquatiques. Son alimentation est principalement constituée de crustacés (gammares et daphnies) et de larves d’insectes aquatiques comme les trichoptères et les plécoptères.

Biogéographique et écologie :

C’est une espèce d’Europe occidentale, dont le foyer d’origine est en France ; elle s’étend légèrement vers les pays frontaliers à l’est, de la Suisse à la Belgique, au nord de la péninsule ibérique et vers l’ouest en Grande Bretagne. Le Triton palmé utilise une vaste gamme d’habitats aquatiques stagnants ou légèrement courants pour sa reproduction, souvent dans un contexte de milieux boisés.

Pour aller plus loin :
Duguet, R. & Melki, F. 2003. Les Amphibiens de France, Belgique et Luxembourg. Parthénope. Biotope, Mèze. 480 pp.

J.C. De Massary (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2016

Téléchargements et liens externes

Legros B., Puissauve R., de Massary J-C., 2015. Fiches d’information sur les espèces aquatiques protégées : Triton palmé, Lissotriton helveticus (Razoumowsky, 1789). Service du patrimoine naturel du MNHN & Onema

COROLLA Jean-Pierre, KUPFER Michel, in : DORIS, 14/10/2012 : Lissotriton helveticus (Razoumovsky, 1789), http://doris.ffessm.fr

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images