Espèce

cd_nom

Fiche descriptive

Taille/poids

Serpent de taille moyenne ; les femelles sont plus grandes que les mâles (146 vs 119 cm), les petits mesurent un peu plus d’une vingtaine de cm à la naissance.

Diagnose

Petit boa au corps moyennement allongé, recouvert d’écailles carénées ; la tête est grande, aplatie et bien distincte, avec un cou très marqué. On distingue facilement les mâles des femelles par l’absence d’ergots péricloacaux (= vestiges de membres postérieurs) chez ces dernières. La coloration est variable : de brun foncé à beige clair, avec sur le dos de grandes taches sombres plus ou moins marquées, parfois absentes.

Détermination

Une simple vue d’ensemble suffit pour déterminer cette espèce.

Espèces proches

Il existe 5 espèces de Candoia, mais C. bibroni est la seule espèce de serpent terrestre présente à Wallis et Futuna et aux îles Loyautés, de sorte qu’il n’y a aucune confusion possible dans ces territoires.

Période d’observation

Espèce discrète, mais potentiellement observable toute l’année.

Biologie-éthologie

Espèce nocturne et principalement arboricole. Ce boa est ovovivipare, la femelle donne directement naissance à 6-20 jeunes, après une gestation comprise 6 et 9 mois ; la saison de reproduction s’étale de janvier à juin. Ce serpent se nourrit la nuit de petits vertébrés, mammifères, amphibiens et reptiles (lézards).

Biogéographie et écologie

Ce boa est largement distribué à travers plusieurs îles de l’Océan pacifique, en Mélanésie (Fidji, Loyauté, Salomon, Vanuatu…) et en Polynésie (Samoa, Tonga, Wallis & Futuna…). La forêt constitue son habitat de prédilection.

Sources

Carille, C. 2012. The Pacific Boas: Natural History and Husbandry of Candoia. IRCF Reptiles & Amphibians, 19(2) : 117-125.
Harlow, P. & Shine, R. 1992. Food Habits and Reproductive Biology of the Pacific Island Boas (Candoia). Journal of Herpetology, 26(1): 60-66.

J-C. de Massary(UMS 2006 Patrimoine Naturel (OFB / CNRS / MNHN)), 2021

Domaines et territoires