Lithobates catesbeianus (Shaw, 1802)

Grenouille taureau (La) ( Français )

Bullfrog, North American bullfrog (Anglais)

(Chordata, Amphibia, Anura)

Informations générales

Description

La Grenouille taureau, Lithobates catesbeianus, est un amphibien anoure de la famille des Ranidae. Elle se caractérise par une taille importante et le cri typique du mâle, ressemblant au meuglement d’un taureau. Les mâles mesurent (sans les pattes) 111 à 178 mm et les femelles 120 à 183 mm. Cette grenouille peut atteindre un poids de 600 grammes, mais des individus encore plus gros ont été observés dans la nature.  La Grenouille taureau est de couleur vert olive à brun foncé avec des taches sombres. Le ventre est de couleur crème ponctué de gris. Le mâle a la gorge jaune et possède un large tympan très visible sur les côtés de la tête. La femelle a la gorge plus claire (couleur crème) et son tympan est plus petit. Il n’y a pas de replis dorso-latéraux chez cette espèce, mais un repli très visible autour du tympan.

Détermination et espèces proches

Les jeunes peuvent se confondre avec d’autres espèces de la famille des Ranidae pour les personnes non averties.
 
Période d’observation

Cette Grenouille s’observe toute l’année en France métropolitaine et se repère plus facilement la nuit, surtout grâce au chant typique des mâles.

Biologie-éthologie

Cette espèce peut vivre entre 8 et 9 ans dans la nature. Les mâles sont agressifs pendant la période de reproduction. La femelle pond entre 3000 et 24 000 œufs une à deux fois par an entre mai et septembre. Les têtards sont de grande taille (7 à 15 cm), de couleur verte avec des petites taches blanches. En France, le stade larvaire dure 1 à 3 ans. La maturité sexuelle est atteinte 2 à 4 ans après la métamorphose. La Grenouille taureau se nourrit de petits invertébrés (insectes, mollusques) mais également de petits vertébrés (reptiles, oiseaux, amphibiens). Cette espèce est un prédateur opportuniste qui chasse à l’affût.

Écologie et distribution

Les adultes hivernent dans la vase au fond de l’eau et les têtards restent actifs toute l’année. Cette espèce très aquatique peut aussi se déplacer sur terre, parfois sur de  grandes distances, et ainsi coloniser de nouveaux territoires (5 km/an). L’aire de répartition de Lithobates catesbeianus se situe sur la côte Est des États-Unis, de la frontière du Mexique, à la région des Grands Lacs (Sud Canada). L’espèce a été introduite dans de nombreux pays d’Europe ainsi qu’en Amérique du Sud, Chine, Japon et dans des îles du Pacifique. En France, elle est arrivée à la fin des années 60 par un propriétaire privé. Elle est porteuse saine du chytride, un champignon hautement pathogène pour d’autres espèces d’amphibiens.

Interactions avec les activités humaines

L’espèce a été importée dans plusieurs pays pour sa consommation, à des fins ornementales ou en tant qu’animal de compagnie.

Références :

Global invasive Species Database : http://www.iucngisd.org/gisd/speciesname/Lithobates%20catesbeianus
Berroneau M. & Coïc C. 2007. Programme pluriannuel de mise en place d’une éradication de la Grenouille taureau. Rapport final d'activité - Mai 2007. Cistude Nature / Fédération des A.A.P.P.M.A.: 19 pp.
Détaint M. & Coïc C. 2001. Invasion de la Grenouille taureau (Rana catesbeiana Shaw) en France: Synthèse bibliographique - Suivi 2000-2001- Perspectives. Rapport bibliographique. Association Cistude Nature. Le Haillan (33). 30pp.
Detaint M. & Coïc C. 2006. La Grenouille taureau Rana catesbeiana dans le sud-ouest de la France. Premiers résultats du programme de lutte. Bulletin de la Société Herpétologique de France, 117: 41-56.

J.Thévenot & J.-C. de Massary (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2019

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images