Legnotus fumigatus (A. Costa, 1853)

(Arthropoda, Insecta, Hemiptera)

Informations générales

Taille : 3 – 3,5 mm

Diagnose :
Minuscule punaise entièrement noire et arrondie, ovale, avec les yeux saillants de forme conique dépassant aux deux tiers de la tête. Son pronotum est lisse et bombé, son scutellum très évasé et large. La partie antérieure du scutellum est presqu’aussi large que la partie postérieure du pronotum. Elle n’a pas d’épines et/ou de soies sur les bords de la tête, les bords du pronotum et les ailes, et elle a des pattes épineuses (sous-famille des Sehirinae).

Détermination : Délicate.

Espèces proches :
Deux autres espèces de Legnotus sont proches. Legnotus limbosus est facilement identifiable car son abdomen (cories) est bordé d’un bourrelet blanc et elle a le clypéus (le nez) plus court que les joues, ce qui forme une échancrure rectangulaire à l'avant de la tête. Comme Legnotus fumigatus, Legnotus picipes n’a pas d’échancrure à l’avant de la tête. Mais l’abdomen de Legnotus picipes est le plus souvent bordé d’un bourrelet blanc. Cependant, si cette bordure claire est moins marquée, surtout chez des individus méditerranéens, seule l'observation des pièces génitales permet de trancher à coup sûr entre ces deux espèces.

Période d’observation : Trouvée pour l’instant uniquement en avril.

Biologie-éthologie :
Legnotus fumigatus a été observée au pied des cistes et des aubépines. Il est probable qu’elle se nourrisse des graines tombées au sol.

Biogéographie et écologie :
Legnotus fumigatus est une espèce ponto-méditerranéenne. On la rencontre dans les habitats méditerranéens rocailleux, en bordure du maquis ou des garrigues, et dans les pelouses sèches et rases. C’est une espèce rare et la plus rare des espèces de Legnotus.

Roland Lupoli (), 2019

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images