Logos SINP
Helotropha leucostigma (Hübner, 1808)

Noctuelle de l'Iris (La) ( Français )

Crescent (Anglais)

(Arthropoda, Hexapoda, Lepidoptera)

Informations générales

Taille/poids :

Envergure : 32 - 42 mm.

Diagnose :

Selon les individus, la couleur de fond de l'aile antérieure est jaunâtre-ocre, brun à brun-rougeâtre ; réniforme visible dont l'espace interne est teinté de blanc ou d'ocre ; orbiculaire aplatie et oblique définie par un léger liseré clair ; nervures surlignées d'écailles blanchâtres et noires, surtout celles présentes dans les aires terminale et centrale ;  une large bande oblique claire s'étire de l'apex à l'angle anal, toutefois cette dernière est peu visible chez les formes de papillons sombres. Aile postérieure de couleur brune avec les nervures surlignées d'écailles sombres ; petite tache discale diffuse et à peine visible.

Détermination :

Polymorphe, le papillon avec un fond d'aile uniforme et sombre n'est pas toujours aisé à reconnaître.

Espèces proches :

En France métropolitaine, la forme sombre de la Noctuelle de l'Iris peut être confondue avec des espèces du genre Mesapamea spp.

Période d’observation :

Les adultes volent de fin juin à fin septembre.

Biologie-éthologie :

Cette espèce a une génération par an. L'adulte vole dès le crépuscule à la recherche de nectar puis une grande partie de la nuit. Polyphage, la chenille se nourrit de plantes basses hygrophiles comme Iris pseudoacorus, Sparganium spp., Calamagrostis spp., Cladium mariscus. L'espèce hiverne au stade d'oeuf.

Biogéographique et écologie :

Eurasiatique, l'aire de distribution de Helotropha leucostigma s'étire de la Catalogne espagnole à travers la plupart des pays d'Europe, de l'Angleterre à la Russie, néanmoins elle y est rare et localisée dans les territoires méditerranéens, puis elle s'observe dans l'Ouest sibérien, la Mongolie, le nord de la Chine, la Corée et le Japon. Hygrophile, ce papillon vit dans les marais, les tourbières et le long des berges des plans d'eau. Cette espèce vit de l'étage collinéen à montagnard.

D'après :

Zilli A., Ronkay L. & Fibiger M., 2005. Noctuidae Europaeae, Apameni. Entomological Press Soro, Danemark, volume 8, 323 pp.

Y. Baillet (Flavia APE), 2018

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images