Logos SINP
Phylloneta sisyphia (Clerck, 1758)

Théridion Sisyphe ( Français )

(Arthropoda, Arachnida, Araneae)

Informations générales

Distribution mondiale

toute l’Europe, Bassin méditerranéen, Asie du Nord

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 3-5 mm, mâle : 2-3 mm.

Espèce à pattes fines, claires, tachées de noir aux extrémités des segments. Le céphalothorax est brun clair, marqué d’une bande médiane sombre et d’un liseré noir. L’abdomen est clair avec deux bandes longitudinales noires, interrompues obliquement de lignes blanches avec une bande médiane postérieure rougeâtre. Une deuxième espèce de Phylloneta est présente en France : P. impressa. L’observation des pièces génitales est indispensable pour les différencier. L’espèce aurait pu être nommée ainsi après avoir été vue avec son cocon qu’elle tient entre ses pattes, tel Sisyphe roulant son rocher.

Milieux colonisés

L’espèce colonise la végétation basse de milieux d’humidité variable, plutôt secs et bien ensoleillés : prairies, landes, milieux humides.

Chasse

L’espèce tisse une toile en réseau à quelques dizaines de centimètres du sol avec une retraite centrale. Les fils éparses sont attachés à la végétation et convergent pour certains vers la retraite. La retraite est constituée d’un tissage serré, formant un cône ouvert vers le bas.

Développement, cycle

Les mâles sont présents en mai et juin. Les femelles de mai à août. Le cycle est annuel.

Pour la ponte, la femelle tisse un cocon bleu-verdâtre qui contient une cinquantaine d’œufs. Elle garde le cocon suspendu dans sa retraite. Les jeunes qui en sortent sont alimentés par régurgitation de nourriture puis se nourrissent aux proies capturées par la femelle. Lorsque la femelle meurt, les jeunes s’en nourrissent avant de se disperser.

A. Canard (Université de Rennes/Service du Patrimoine Naturel, MNHN), 2014

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images