Logos SINP
Vanessa cardui (Linnaeus, 1758)

Vanesse des Chardons (La), Belle-Dame (La), Vanesse de L'Artichaut (La), Vanesse du Chardon (La), Nymphe des Chardons (La) ( French )

Bel danm (Créole guadeloupéen, Antilles françaises)

Belle-dame (Français, Antilles françaises)

Painted Lady (Anglais, -)

(Arthropoda, Hexapoda, Lepidoptera)

General information

Taille/poids :

Longueur de l’aile antérieure : 28 mm.

Diagnose :

Le dessus des ailes est de couleur chamois orangé avec des taches noires. L'apex des ailes antérieures est noir avec des taches blanches. Le dessous des ailes antérieures ressemble au dessus, mais avec une forte suffusion de rose. Le dessous des postérieures est marbré de brun clair et de blanc avec une série d'ocelles dans la partie marginale.

Détermination :

L'adulte est simple à reconnaître.

Espèces proches :

Vanessa virginiensis (Drury, 1776) n’a jamais été vu en Martinique et en Guadeloupe, mais s’observe parfois dans les Antilles. Cette espèce est observée parfois sur le littoral atlantique en France métropolitaine.

Période d’observation :

Les adultes sont observés de mi-avril à mi-octobre.

Biologie-éthologie :

C'est une espèce migratrice que l’on trouve en Asie, en Afrique, en Amérique du Nord, en Europe et en Océanie. Elle circule notamment entre Afrique et Europe, en flux migratoires parfois très importants certaines années. En Europe, on observe une à deux générations dans l'année. Les femelles pondent leurs œufs isolément sur diverses plantes hôtes avec une préférence pour les espèces de chardons. Les jeunes chenilles construisent un abri lâche avec les feuilles de la plante hôte réunies par de la soie. La chrysalide est généralement localisée dans le dernier abri larvaire.
Sur le continent américain, les flux migratoires se font entre le Mexique et l'Amérique du nord. Les papillons sont observés aux Antilles lors de leur migration vers le Sud à l'automne. Les individus sont souvent en mauvais état, avec des ailes très abîmées. Les plantes hôtes de cette espèce n'étant pas présentes dans les Petites Antilles, elle ne peut s'y reproduire.

Biogéographie et écologie :

L'espèce est cosmopolite. L'espèce est rencontrée dans de nombreux types de milieux.

D'après :
Essayan, R., Jugan, D., Mora, F. & Ruffoni, A. 2013. Atlas des papillons de jour de Bourgogne et de Franche-Comté (Rhopalocères et Zygènes). Revue Scientifique Bourgogne-Nature, Hors-Série (13) : 1-494.
Chinery, M. & Leraut, P. 1998. Photo-guide des Papillons d'Europe. Les photo-guides du naturaliste. Delachaux et Niestlé, 679 pp.
David, G. & Lucas, P.-D. 2017. Atlas des papillons de jour de la Martinique. Association Martinique Entomologie : 139 pages, non publié, disponible sur http://www.association-martinique-entomologie.fr/
Brévignon, L. & Brévignon, C. 2003. A la découvertes des papillons de jour des Antilles françaises. PLB éditions. 64 pages

P. Dupont (MNHN (UMS 2006 PatriNat)), G. David & P.-D. Lucas (Martinique Entomologie) (), 2017

Downloads and external links

Link to Google

Link to Google Scholar

Link to Google Images