Pyronia tithonus (Linnaeus, 1771)

Amaryllis (L'), Satyre tithon (Le), Titon (Le) ( Français )

Gatekeeper (Anglais)

(Arthropoda, Insecta, Lepidoptera)

Informations générales

Taille/poids :

Longueur de l'aile antérieure : 17-25 mm.

Diagnose :

Le dessus des ailes est orange avec une large bordure brun foncé et un ocelle apical noir bipupillé au niveau de l'aile antérieure. Le dessous de cette dernière est identique alors que celui de l'aile postérieure est brun, marbré de jaune et gris vers la partie marginale. Cette partie possède aussi un nombre variable d'ocelles réduits. Les mâles sont plus petits que les femelles et possèdent une tache androconiale transversale sur le dessus des ailes antérieures.

Détermination :

Dans la grande majorité de la France, l'adulte est simple à reconnaître. Dans le domaine méditerranéen, sa détermination demande un examen précis.

Espèces proches :

Dans le domaine méditerranéen, l'espèce peut être confondue avec l'Ocellé de la canche. Chez cette espèce, la tache androconiale des mâles est fragmentée et le dessous de l'aile postérieure ne possède pas d'ocelle.

Période d’observation :

Les adultes peuvent être observés de mai à septembre.

Biologie-éthologie :

L'espèce a une génération par an. La chenille hivernante achève son développement au printemps au dépend de diverses Poacées. La chrysalide est suspendue dans la végétation. Les adultes sont très floricoles. On les trouve nombreux en été sur les fleurs de ronce ou d'origan. Les femelles pondent leurs œufs isolément sur ou près de la plante-hôte. Les œufs peuvent être aussi simplement lâchés en vol.

Biogéographique et écologie :

Cette espèce est présente en Europe centrale et méridionale, en Afrique du nord et en Asie mineure. Elle se rencontre dans de nombreux milieux herbacés mais elle affectionne particulièrement les zones de lisière. Les adultes sont observés jusqu'à plus de 2 200 m d'altitude.

D'après :

Essayan, R., Jugan, D., Mora, F. & Ruffoni, A. 2013. Atlas des papillons de jour de Bourgogne et de Franche-Comté (Rhopalocères et Zygènes). Revue Scientifique Bourgogne-Nature, Hors-Série (13) : 1-494.

Chinery, M. & Leraut, P. 1998. Photo-guide des Papillons d'Europe. Les photo-guides du naturaliste. Delachaux et Niestlé, 679 pp.

P. Dupont (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2016

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images