Espèce

cd_nom

Fiche descriptive

Taille/poids

3,0 cm chez le mâle / 2,5 cm chez la femelle.

Diagnose

Le Stiphodon rouge est caractérisé entre autres par la coloration orangées (parfois rouge vif ou grisâtre) chez le mâle et brun clair à bande noire sur les flancs (femelle). Les nageoires dorsales possèdent une série de points noirs sur les rayons faisant penser à des rayures.

Détermination

La détermination est simple, une simple photo suffit.

Espèces proches

Le Stiphodon rouge se distingue des autres espèces de l’archipel par sa coloration rouge du corps (vs. corps grisâtre avec des taches noires chez le Gobie ocellé Awaous ocellaris, dos et tête noirâtres chez l’Empereur de Futuna Akihito futuna, corps brun-vert à beige avec une tache rouge sous la deuxième dorsale et sur le museau chez le Nez rouge Lentipes kaaea, corps bleu-vert (mâle) ou brun (femelle) chez le Sicyoptère à bec de lièvre Sicyopterus lagocephalus, trois bandes longitudinales (du museau à la pectorale, de l’œil à la pectorale et dans la région prédorsale) chez le Sicyopus de Sasal Smilosicyopus sasali, corps brun-grisâtre avec une barre oblique sous l’œil chez le Gobie de Keletaona Stenogobius keletaona, écailles blanches et bleues irisées ainsi qu’une bande bleue verdâtre autour du museau (mâle) ou deux bandes longitudinales (du museau à la base de la caudale et de l’œil aux derniers rayons de la seconde dorsale ; femelle) chez le Stiphodon élégant Siphodon elegans, corps bleuté ou doré (mâle) ou brun-jaune avec trois bandes longitudinales sombre (femelle) chez Stiphodon hydoreibatus).

Période d’observation

Cette espèce est observable toute l’année.

Biologie-éthologie

Le Stiphodon rouge est amphidrome. Après la reproduction en eau douce, les larves dévalent vers la mer où elles ont une vie planctonique durant quelques mois avant de recoloniser les rivières en phase post-larvaire pour terminer leur croissance.

Biogéographie et écologie

Cette espèce est endémique de l’île de Futuna. Elle fréquent les eaux claires et oxygénées sur fond de cailloux et de blocs. Elle vit sur le fond de la rivière à des altitudes supérieures à 80 m et jusqu’à 200 m.

Interactions avec les activités humaines

Cette espèce n’a pas d’intérêt commercial ni récréatif. Menacée critique d’extinction (B1ab(ii,iii)).

G. Denys & P. Keith(UMS 2006 Patrimoine Naturel (CNRS / OFB / MNHN), UMR BOREA (MNHN, CNRS 8067, SU, IRD 207, UCN, UA)), 2021

Domaines et territoires