Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Colias crocea (Geoffroy in Fourcroy, 1785)

Souci (Le) ( Français )

Clouded Yellow (Anglais)

(Arthropoda, Hexapoda, Lepidoptera)

Informations générales

Taille/poids :

Longueur de l'aile antérieure : 20-30 mm.

Diagnose :

Le dessus des ailes est jaune orangé avec une grosse tache noire discoïdale et une large bande noire marginale parallèle à la bordure externe. Chez le mâle, cette bande noire est striée de jaune au niveau des nervures. Chez la femelle, elle est parsemée de taches jaunes. Le dessous des ailes antérieures est jaune d'or avec une bande marginale verdâtre. Le dessous des ailes postérieures est verdâtre. Les femelles ont parfois une couleur de fond blanchâtre (forme helice).

Détermination :

L'adulte est simple à reconnaître au vol et au repos. La détermination des femelles de la forme helice demande un examen précis.

Espèces proches :

Les femelles de la forme helice sont proches de celles du Fluoré et du Soufré. Chez ces espèces la bande noire marginale se rétrécit de l'apex vers la base de la bordure externe.

Période d’observation :

Les adultes peuvent être observés de mars à novembre.

Biologie-éthologie :

C'est une espèce migratrice, autochtone dans le sud de la France où l'on observe 2 à 3 générations par an. Les générations peuvent être considérées comme continues dans le domaine méditerranéen. La chenille hivernante reprend son activité au printemps. Elle se nourrit des feuilles de nombreuses espèces de Légumineuses. La chrysalide est suspendue dans la végétation. Les adultes sont très floricoles. Les œufs sont pondus isolément sur le dessus des feuilles de la plante-hôte.

Biogéographique et écologie :

L'espèce est présente dans tout le domaine méditerranéen et au Moyen-Orient. En période de migration, elle atteint tout le nord de l'Europe mis à part la zone boréale. C'est une espèce commune dans tous les milieux herbacés mais elle ne survit par aux périodes hivernales rigoureuses. Les adultes sont observés jusqu'à plus de 2200 m d'altitude.

D'après :

Essayan, R., Jugan, D., Mora, F. & Ruffoni, A. 2013. Atlas des papillons de jour de Bourgogne et de Franche-Comté (Rhopalocères et Zygènes). Revue Scientifique Bourgogne-Nature, Hors-Série (13) : 1-494.

Chinery, M. & Leraut, P. 1998. Photo-guide des Papillons d'Europe. Les photo-guides du naturaliste. Delachaux et Niestlé, 679 pp.

P. Dupont (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2016

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images