Logos SINP
Ophiogomphus cecilia (Geoffroy in Fourcroy, 1785)

Gomphe serpentin, Cécile ( Français )

(Arthropoda, Hexapoda, Odonata)

Informations générales

Cet anisoptère se reconnait facilement à son thorax vert pomme très frappant, ses yeux verts et son abdomen noir et jaune.

Seules les femelles d’Aeshna cyanea peuvent être confondues avec ce Gomphidae.

Présente de l’ouest et du nord de l’Europe à la Sibérie occidentale, cette espèce est en forte régression dans la plupart des pays européens suite à la pollution et à l’aménagement des cours d’eau.

En France, elle est surtout présente dans le bassin de la Loire et le nord-est de la France.

Elle se développe dans les eaux courantes à fond sableux de plaine, des grands fleuves aux petits ruisseaux. Les lares vivent dans les sédiments sableux les plus grossiers.

Les adultes, actifs de fin mai à octobre avec un pic en juillet-août, chassent les long des lisières et dans les zones de clairières en forêt. Dans les petits cours d’eau, les mâles se perchent pour attendre les femelles. Dans les rivières plus larges, ils volent souvent au milieu du lit.

[D’après Dijkstra K.-D.B., 2007. Guide des Libellules de France et d’Europe. Delachaux et Niestlé SA, Paris, 320 pages.

Grand D., Boudot J.-P., 2006. Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg . Biotope, Mèze, (Colection Parthénope), 480 pages.]

Braud J. (), 2014

Téléchargements et liens externes

MERLET F. & HOUARD X. (2012). Synthèse bibliographique sur les traits de vie du Gomphe serpentin (Ophiogomphus cecilia (Geoffroy in Fourcroy, 1785)) relatifs à ses déplacements et à ses besoins de continuités écologiques. Service du patrimoine naturel du Muséum national d’Histoire naturelle. Paris. 8 pages.

Bensettiti, F. & Gaudillat, V. 2004. Cahiers d'habitats Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d'intérêt communautaire. Tome 7. Espèces animales. La Documentation française. 353 pp.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images