Anacridium aegyptium (Linnaeus, 1764)

Criquet égyptien ( Français )

(Arthropoda, Insecta, Orthoptera)

Informations générales

Taille/poids : 

Mesure entre 30 et 70 mm, le mâle est légèrement plus petit que la femelle. Plus grand criquet présent en France.

Diagnose :
Insecte de grande taille, de coloration très variable selon les individus, de gris clair à brun rougeâtre. Les ailes présentes chez les mâles et les femelles, dépassent largement les genoux des pattes postérieures. Les ailes postérieures se caractérisent par la présence d’une large lunule médiane enfumée. Les yeux sont striés verticalement. De larges rayures marquent les fémurs des pattes postérieures. La face interne des fémurs postérieurs est marquée de rouge et les tibias sont violets.

Détermination :
L’espèce est facilement identifiable à partir d’une photo. Les yeux rayés et la taille imposante sont caractéristiques.

Espèces proches :
Pas de confusion possible.

Périodes d’observation :
Les jeunes au printemps et début d’été. Les adultes en fin d’été et automne.

Biologie – éthologie :
Espèce arboricole, Anacridium aegyptium est observable dans la végétation arbustive et peut effectuer de longs vols, 5 à 45 m. La ponte a lieu au printemps. Les jeunes de couleur vert clair sont visibles à la fin de l’été, les premiers adultes apparaissent à l’automne. Cet insecte effectue six ou sept mues avant d’être imago. Les adultes hivernent pour réapparaître au printemps suivant.

Biogéographie et écologie :
Espèce méditerranéenne, sa répartition en France se limite au Midi méditerranéen, entre 0 et 1200 m d’altitude (surtout au-dessous de 700 m). On le trouve sur les arbres et arbustes des formations buissonnantes des milieux chauds.

Bibliographie :
Bellmann, H. & Luquet G., 2009. Guide des sauterelles, grillons et criquets d’Europe occidentale. Les guides naturalistes. Delachaux et Niestlé. 384 p.
Sardet E., Roesti Ch. & Braud Y., 2015. Cahier d’identification des orthoptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope, Mèze, (collection Cahier d’identification), 304 p.

N. Moulin (), 2019

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images