Logos SINP
Glutophrissa drusilla (Cramer, 1777)

Florida white, Tropical white (Anglais)

(Arthropoda, Hexapoda, Lepidoptera)

Informations générales

Taille :

Envergure du papillon : 40 à 60 mm

Diagnose :

Cette Piéride présente une teinte blanche unie, sans marque sombre, au-dessus comme au-dessous des ailes. L’aspect lumineux et velouté du blanc, parfois nacré, le distingue des autres Piérides. Le bord des ailes postérieures est relevé d’une lueur jaune qui remonte en un trait bien visible le long de l’aile, le haut de celui des antérieures est bordé de noir chez la femelle. Les individus sont très peu variables.

Détermination :

Moyennement difficile

Espèces proches :

Aux Antilles, cette espèce peut parfois être confondue en vol avec d'autres Piérides telles que Glutophrissa drusilla ou Ascia monuste. L'observation des spécimens et de la couleur des ailes permet de différencier ces espèces.

Période d’observation :

Aux Antilles, ce papillon est visible toute l'année. En Martinique, un pic de présence est observé d’octobre à janvier.

Biologie-éthologie :

La femelle pond ses œufs isolément, quelquefois en petits groupes, sur ses plantes-hôtes, dont Capparis flexuosa. La chenille verte s’observe dès les premiers stades sur les feuilles de sa plante-hôte, épousant la nervure centrale afin de se soustraire à la vue d’éventuels prédateurs ou parasites. Elle atteint à maturité plus de 30 mm. La chrysalide, d’un vert proche de celui de sa plante nourricière, s’inscrit discrètement dans son environnement. Cette Piéride se caractérise aussi par un vol vif et nerveux, assez rectiligne et souvent éloigné du sol. Les papillons sont le plus souvent rencontrés seuls ou en très petits groupes.

Biogéographie et écologie :

Glutophrissa drusilla se rencontre sur toutes les Antilles, Petites et Grandes, du sud de la Floride et au moins jusqu’au Brésil. Aux Petites Antilles, cette espèce discrète s’observe en bordure littorale où pousse l'une de ses plantes-hôtes, jusqu'à une plus haute altitude, sur les routes et les traces forestières.

D'après :
David, G. & Lucas, P.-D. 2017. Atlas des papillons de jour de la Martinique. Association Martinique Entomologie : 139 pages, non publié, disponible sur http://www.association-martinique-entomologie.fr/
Brévignon, L. & Brévignon, C. 2003. A la découverte des papillons de jour des Antilles françaises. PLB éditions. 64 pp.

G. David & P.-D. Lucas (Martinique Entomologie), 2018

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images