Espèce

cd_nom

Fiche descriptive

Diagnose

La Tortue verte mesure 80 à 120 cm pour 130 à 300 kg. La dossière est verte, noire, grise, marron et jaune et le plastron blanc jaunâtre. La carapace est bombée avec 5 plaques vertébrales, 4 paires de plaques latérales se superposant et ne touchent pas la plaque nucale ; le plastron est composé de 4 paires de plaques. La tête est petite, ronde et lisse avec 2 écailles préfrontales et une grande écaille fronto-pariétale, le bord de la mâchoire inférieure est édentée. Les nageoires sont grisées au-dessus et jaunes en-dessous avec une griffe.

Détermination et espèces proches

C. mydas est moyennement difficile à déterminer et peut se confondre avec la Tortue imbriquée qui a 2 paires d’écailles préfrontales, les plaques de la carapace sont souvent imbriquées, tuilées, la tête est petite et le bec est pointu, la mandibule supérieure est proéminente. La coloration de l’adulte de la Tortue imbriquée est brun rouge à brun noir ornée de stries et mouchetures jaunes, parfois dominantes.

Biologie-éthologie

La Tortue verte peut vivre jusqu’à 75 ans. Elle atteint sa maturité sexuelle entre 18 et 50 ans. Elle est omnivore en début de vie puis plutôt herbivore mais peut se nourrir de corail mou. L’accouplement a lieu dans les eaux peu profondes près de la plage de ponte. 1 à 9 pontes de 75 à 200 œufs par saison de reproduction (espacées de 15 jours) ; tous les 2 à 4 ans. Les œufs ronds pèsent 40-50 g pour 35-58 mm et le temps d’incubation est de 45-80 jours. Les nouveau-nés mesurent environ 50 mm pour 25 g avec une carapace bleue-noire et un plastron blanc. Ces tortues sont migratrices et vivent en larges groupes souvent issus de la même plage natale vers laquelle elles retourneront presque toujours pour la ponte (entre juin et septembre). Elles parcourent 20 à 90 km/jour et vivent en eau peu profonde ou près des plages du littoral (reproduction). Les jeunes peuvent étendre leur aire de répartition aux zones tempérées.

Biogéographie et écologie

C. mydas est présente dans les océans tropicaux et subtropicaux. On la trouve dans tous les espaces maritimes de Métropole (principalement Méditerranée) et d’outre-mer (sauf îles subantarctiques).

Bibliographie
Arkive. 07/31/201. http://www.arkive.org/green-turtle/chelonia-mydas/image-G132014.html.
Baraud L., 2020. Les espèces marines protégées en France. Identification et régime juridique. Collection Guides et protocoles. OFB. 308 p: 158-159.
Fey, L. & Delcroix, E. in : DORIS, 17/07/2017 : C. mydas Linnaeus, 1758. 07/31/2017. http://doris.ffessm.fr/ref/specie/746
GTMF. 2021. http://gtmf.mnhn.fr/wp-content/uploads/sites/13/2015/08/415ad94e97d6d7bb77546ef083c97c5c.pdf.
Hersh, K. 2016. C. mydas, Animal Diversity Web. 07/31/2017. http://animaldiversity.org/accounts/Chelonia_mydas/
iucn-mtsg.org. 07/31/2017. https://iucn-mtsg.org/about-turtles/species/green/
NOAA fisheries. 07/31/2017. http://www.nmfs.noaa.gov/pr/species/turtles/green.html.

A. Souquière(UMS 2006 Patrimoine Naturel (OFB / CNRS / MNHN)), 2021

Fiches descriptives

FEY Laurent, DELCROIX Eric, in : DORIS, 29/5/2009 : Chelonia mydas (Linnaeus, 1758), http://doris.ffessm.fr

Domaines et territoires