Logos SINP
Diacrisia purpurata (Linnaeus, 1758)

Ecaille pourprée (L'), Ecaille mouchetée (L') ( Français )

(Arthropoda, Hexapoda, Lepidoptera)

Informations générales

Taille/poids :

Envergure : 42 - 50 mm.

Diagnose :

La couleur de fond du corps et du recto des ailes antérieures est jaune paille. Le dessus des ailes antérieures est parsemé de taches brun clair, de taille variable, entrecoupant l'aile verticalement en 5 pseudo-lignes, de l'aire basale à l'aire submarginale. Les ailes postérieures sont rose rougeâtre avec une éclaircie jaune paille au niveau du bord anal. À cela, on notera la présence de lignes incomplètes de taches noires dans les aires submarginale et basale ainsi qu'une tache noire sur le bord de la cellule discale. L'abdomen possède une rangée de taches noires de taille variable, sur le dessus et sur les flancs.

Détermination :

L'adulte est facile à identifier.

Espèces proches :

En France métropolitaine, l'Écaille pourprée est caractéristique.

Période d’observation :

Les adultes s'observent de juin à juillet.

Biologie-éthologie :

Rhyparia purpurata a une génération par an. L'adulte est essentiellement actif de nuit. Polyphage, la chenille se développe sur de nombreuses plantes basses avec comme préférence Gallium spp., mais aussi Plantago spp., Viccia spp., Taraxacum spp., etc., et de ligneux, Salix spp., Betula spp., etc. L'espèce hiverne au stade de petite chenille. Au printemps, les chenilles sont actives de jour et son assez faciles à observer.

Biogéographique et écologie :        

Trans-Paléarctique, l'Écaille pourprée est répandue en Europe, du nord de la péninsule ibérique jusqu'au sud de la Fennoscandie, le long des côtes de la Mer Baltique, la Russie occidentale, le nord-est de la Turquie, la Transcaucasie puis elle est notée en Sibérie occidentale et méridionale, en Asie centrale jusqu’à l'Est russe, le nord-est de la Chine, en Corée et au Japon. Ce papillon vit dans de nombreux types de milieux ouverts avec une valence hygrophile assez élevée qui va du xéro-mésophile à méso-hygrophile. Dans le sud, l'espèce semble être généralement liée au complexe de pelouses sèches et prairies maigres alors que dans le nord elle s'observe généralement dans des prairies plus humides et les tourbières. L'espèce est présente de l'étage collinéen à montagnard, généralement très localisée à l'étage planitiaire.

D'après :

Ligue suisse pour la protection de la nature (L.S.P.N.), 2005. Les Papillons et leurs biotopes. Espèces. Dangers qui les menacent. Protection. L.S.P.N. Pro Natura, Bâle, volume 3, 916 pp.
Witt T-H. & Ronkay L., 2011. Lymantriinae-Arctiinae, including phylogeny and check list of the quadrifid Noctuidea of Europe. Noctuidae. Entomological Press Soro, Danemark, volume 13, 448 pp.

Y. Baillet (Flavia APE), 2018

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images