Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Obama nungara Carbayo, Álvarez-Presas, Jones & Riutort, 2016

(Platyhelminthes, Rhabditophora, Tricladida)

Informations générales

Description

Espèce terrestre introduite en Europe. Son nom est formé de deux mots de la langue tupinambà (Amazonie), oba (feuille) et ma (animal), en référence à sa morphologie plate. Le ver est allongé et sécrète un mucus pour se déplacer. La tête est large et finit en pointe. Les yeux sont nombreux mais non visibles. La couleur du dos va du marron au noir (parfois orangé) avec des petites stries noires longitudinales. La face ventrale est claire et unie de couleur crème. La longueur du ver varie entre 5 et 7 cm, la largeur entre 5 et 8 mm et l’épaisseur entre 1 et 2 mm.
 
Détermination et espèces proches

Cette espèce est facile à reconnaître en France métropolitaine mais elle peut être confondue avec d’autres invertébrés comme les sangsues. On peut la confondre avec un autre plathelminthe introduit en Europe, Parakontikia ventrolineata. Ce dernier est plus petit et plus fin, avec des lignes claires sur le dos.

Période d’observation

Obama nungara s’observe plus facilement la nuit, mais on la retrouve le jour sous des pierres, des planches ou des pots de fleurs.

Biologie-éthologie

Obama nungara se nourrit de vers de terre, d’escargots terrestres et d’autres invertébrés du sol. Dans son aire de répartition, le ver se nourrit d’un autre ver plat Endeavouria septemlineata. Le ver se reproduit de façon sexuée et produit des cocons de ponte sous forme de petites boules de 4-5 mm ; ces boules passent progressivement du rouge au noir.

Écologie et distribution

L’aire de répartition naturelle du ver se situe en Amérique du Sud, au Brésil. Il existe une trentaine d’espèces du genre Obama dans le monde. L’espèce introduite dans plusieurs pays comme la Grande-Bretagne, en Espagne et en Italie est O. nungara. Le ver est actuellement observé dans de nombreux départements de France depuis 2013.

Interactions avec les activités humaines

Obama nungara est arrivé par le transport de plantes et son expansion est facilitée par les échanges de plantes en pot.

Références bibliographiques

Carbayo, F., Álvarez-Presas, M., Jones, H.-D. & Riutort, M. 2016. The true identity of Obama (Platyhelminthes: Geoplanidae) flatworm spreading across Europe. Zoological Journal of the Linnean Society, 177(1): 5-28.

J.Thévenot (MNHN (UMS 2006 PatriNat)) & J.-L. Justine (MNHN département ISYEB) (), 2017

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images