Bipalium vagum Jones & Sterrer, 2005

(Platyhelminthes, Rhabditophora, Tricladida)

Informations générales

Description

Ver plat allongé et mince, avec une tête caractéristique beaucoup plus large que le corps, en forme de demi-lune. La tête est foncée, et le corps porte un anneau sombre en arrière de la tête. Le dos est de couleur ocre, variant selon les spécimens de jaune à marron clair, avec une seule bande noire médiane, et deux bandes marron latérales. La queue est noire. Bipalium vagum mesure entre 15 et 40 mm.
 
Détermination et espèces proches

Cette espèce est facile à reconnaître avec sa tête en forme de demi-lune mais elle peut être confondue avec l’autre espèce de ver plat introduite dans les régions tropicales, Bipalium kewense. On distingue facilement B. vagum de B. kewense par sa taille beaucoup plus petite (30 mm contre 300 mm), et son dos avec une seule bande noire.

Période d’observation

B. vagum
s’observe dans les jardins sur le sol ou sur les plantes, toute l’année en région tropicale. L’espèce a été retrouvée parfois entre les feuilles de salade.

Biologie-éthologie

Bipalium vagum, selon la bibliographie, se nourrit de mollusques terrestres (escargots), mais cela n’a jamais été étudié avec précision, il est possible qu’elle consomme d’autres proies. La reproduction n’est pas connue, mais on suppose qu’elle s’effectue par production de « cocons de ponte ».

Écologie et distribution

L’espèce préfère les climats tropicaux humides. Elle a été introduite dans plusieurs pays dans les Caraïbes dont des îles françaises (Guyane, Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélemy, Saint-Martin) et aussi à La Réunion ; sa région d’origine pourrait être l’Asie. Cette espèce n’a jamais été trouvée en Europe.

Interactions avec les activités humaines

B. vagum
est arrivé par le transport de plantes et son expansion est facilitée par les échanges de pots de fleur ou par le commerce.

Références bibliographiques

Justine, J.-L., et al. 2018. Giant worms chez moi! Hammerhead flatworms (Platyhelminthes, Geoplanidae, Bipalium spp., Diversibipalium spp.) in metropolitan France and overseas French territories. PeerJ, 6: e4672.

J. Thévenot (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)) & J.-L. Justine (ISYEB, MNHN) (), 2018

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images