Metellina segmentata (Clerck, 1758)

Méta d'automne ( Français )

(Arthropoda, Arachnida, Araneae)

Informations générales

Distribution mondiale

toute l’Europe, Moyen-Orient, Asie du Nord

Caractères distinctifs, espèces

Taille - femelle : 6-9 mm, mâle : 5-7 mm.

Il y a trois espèces dans le genre et deux dans un genre proche (Meta). Elle est particulièrement difficile à distinguer de M. mengei bien que ces deux espèces possèdent une physiologie et un comportement très différents.

Milieux colonisés

Elle colonise les bois et les forêts mais aussi les landes ou les jardins, en général dans des biotopes ombragés.

Chasse

La toile est caractéristique par son centre absent et par les rayons peu espacés (à la différence des Tétragnathes). Elle est tissée en oblique, assez bas dans la végétation. Elle reste en général sur la toile mais, parfois, elle se ménage une retraite à proximité de la toile, reliée au centre par un fil de rappel.

Développement, cycle

Les adultes apparaissent à la fin de l’été. La période de ponte a lieu de septembre à novembre. Le cycle est annuel en France mais pourrait se prolonger sur deux ans pour une partie de la population. Devenu adulte, le mâle se positionne à la périphérie de la toile d’une femelle. Il capture des proies interceptées par la toile de la femelle, les emmaillote, puis attire la femelle par une parade vibrée au cours de laquelle il offre le cadeau à sa compagne. La femelle pond plusieurs cocons (2-3) avant l’hiver. Les pontes ont souvent de moins en moins d’œufs. Le premier cocon peut atteindre une centaine d’œufs, mais il peut y avoir des cocons de moins de 50 œufs. Les œufs subissent une diapause embryonnaire levée par le froid. Les jeunes ne sortent des enveloppes des œufs qu’à la fin de l’hiver et du cocon qu’au printemps. Le développement est ensuite rapide, jusqu’à l’automne. Un jeune n’ayant pas atteint le stade adulte à l’automne peut passer un hiver supplémentaire. Son cycle sera alors de deux ans car les femelles ne pondent qu’à l’automne. Ces régulations du cycle comme la biologie sexuelle de la Meta printanière sont très différentes.

A. Canard (Université de Rennes/Service du Patrimoine Naturel, MNHN), 2014

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images