Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Eupithecia expallidata Doubleday, 1856

Eupithécie délavée (L') ( Français )

Bleached Pug (Anglais)

(Arthropoda, Hexapoda, Lepidoptera)

Informations générales

Taille/poids :

Envergure : 20 - 28 mm.

Diagnose :

La couleur générale des ailes et du corps est brun-ocre avec par endroit une légère teinte grisâtre ; aire marginale envahie d'un semi d'écailles sombres ; franges légèrement bicolores et délimitées par une ligne discontinue foncée. Dessus de l'aile antérieure avec sur la côte quatre taches noires rectangulaires ; de petits points noirs au niveau des veines trahissent la présence de lignes transversales discrètes ; ligne submarginale indistincte, de couleur crème, limitée le plus souvent à des taches dont celle de l'angle externe est plus grosse et surlignée par une tache sombre ; tache discale noire, grosse et ovale. Le recto de l'aile postérieure est traversé par des lignes discrètes, la plus visible étant la post-discale ; point discal rond ou allongé et foncé.

Détermination :

L'adulte est difficile à déterminer.

Espèces proches :

En France métropolitaine, elle peut être confondue avec d'autres espèces d'Eupithecia, principalement avec Eupithecia absinthiata (Eupithécie de l'Absinthe) et Eupithecia assimilata (Eupithécie du Groseiller). Les différences sont ténues et demandent un bon niveau d'expertise souvent avec le recours à l’analyse des pièces génitales.

Période d’observation :

Les adultes volent de juillet à août.

Biologie-éthologie :

Cette espèce a une génération par an. Les imagos ont une activité nocturne. Monophage, la chenille se nourrit des fleurs et des graines de Solidago virgaurea. C'est au stade de chrysalide que l'espèce hiverne, parfois pendant deux ans.

Biogéographique et écologie :

Européenne, l'Eupithécie délavée est présente un peu partout en Europe, des Pyrénées-Orientales à l’Angleterre jusqu’au sud de la Fennoscandie, des Alpes jusqu'en Roumanie. On l'observe le long des lisières, des clairières ombragées des forêts de feuillus ou mixtes. Elle s'observe de l'étage collinéen à montagnard, sa limite étant vers 1800 mètres d'altitude dans les Alpes.

D'après :

Mironov V., 2003. The Geometrid Moths of Europe, Larentiinae II (Perizomini and Eupitheciini). Apollo Books éditeur, Stenstrup (DK), volume 4, 764 pp.

Y. Baillet (Flavia APE), 2018

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images