Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Eupithecia pauxillaria Boisduval, 1840

Eupithécie parcimonieuse (L') ( Français )

(Arthropoda, Hexapoda, Lepidoptera)

Informations générales

Taille/poids :

Envergure : 17 - 23 mm.

Diagnose :

Ailes de couleur gris cendré-brun avec des franges légèrement bicolores et délimitées par une ligne discontinue foncée. Recto de l'aile antérieure traversé par de nombreuses lignes, plus ou moins parallèles entre elles, coudées et épaissies à l'approche de la côte, pour la basale, la post-basale et la discale ; les lignes discales et post-discales sont relativement sinueuses ; ligne marginale claire et dentée ; tache discale oblongue et marquée. Dessus de l'aile postérieure assombri dans l'aire basale avec une préfiguration de lignes qui disparaissent rapidement ; bande claire après la pseudo-ligne post-discale et tache discale ronde, plus ou moins visibles selon les individus. On notera la présence d'une ligne noire sur le premier segment de l'abdomen qui scinde le corps en deux.

Détermination :

L'adulte est difficile à identifier.

Espèces proches :

En France métropolitaine, elle peut être confondue avec d'autres espèces d'Eupithecia, principalement avec Eupithecia pimpinellata (Eupithécie du Boucage) et Eupithecia weissi (Eupithécie du Buplèvre). Les différences sont ténues et demandent un bon niveau d'expertise souvent avec le recours à l’analyse des pièces génitales.

Période d’observation :

Les adultes volent de fin-juillet à mi-septembre.

Biologie-éthologie :

Eupithecia pauxillaria a une génération par an. Les imagos ont une activité nocturne. Oligophage, la chenille se nourrit des fleurs et des graines de Odontites luteus, O. vernus et de Euphrasia spp. C'est au stade de chrysalide que l'espèce hiverne.

Biogéographique et écologie :

Méditerranéenne, l'Eupithécie parcimonieuse est présente dans la plupart des pays d’Europe méridionale et centrale, du sud de l'Espagne jusqu'au sud de la Pologne, en Crimée ainsi que dans les îles tyrrhéniennes. Thermophile, elle apprécie les pelouses sèches, les friches et les lisières forestières avec une préférence pour les sols sablonneux. Elle s'observe de l'étage collinéen à montagnard, sa limite altitudinale étant vers 1800 mètres dans les Pyrénées.

D'après :

Mironov V., 2003. The Geometrid Moths of Europe, Larentiinae II (Perizomini and Eupitheciini). Apollo Books éditeur, Stenstrup (DK), volume 4, 764 pp.

Y. Baillet (Flavia APE), 2018

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images