Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Ardea cinerea Linnaeus, 1758

Héron cendré ( Français )

Grey Heron (Anglais)

Congomro (Maore Comorian [= Mahorais, Shimaore, Comores Swahili, Comorian, Comoro, Komoro, Maore], Mayotte)

(Chordata, Aves, Pelecaniformes)

Informations générales

Longueur 90-98 cm, envergure 175-195 cm, poids 1-2 kg.

L’habitat de reproduction est constitué d’arbres situés à distance de vol des zones d’alimentation. Celles-ci peuvent être extrêmement variées mais les eaux douces, peu profondes et en plaine ou basse montagne, sont préférées (rivières, étangs, estuaires, lacs…). La hauteur des nids dépend du niveau de sécurité sur la colonie : ils sont généralement construits dans de grands arbres mais peuvent être au niveau du sol dans les sites difficilement accessibles (îlots, roselières…).

Le Héron cendré se nourrit de poissons, amphibiens, micromammifères, insectes et reptiles. Il mange occasionnellement des crustacés, mollusques, vers, oiseaux et parfois même des végétaux. L’utilité de ces derniers est incertaine (aide à la formation des pelotes de réjection ?).

L’espèce est normalement solitaire lorsqu’elle se nourrit et certains individus défendent un territoire alimentaire. Des regroupements ont lieu sur des sources de nourriture abondantes ou lorsque celles-ci sont au contraire très localisées. C’est le plus souvent à l’automne que des regroupements de quelques dizaines d’oiseaux sont observés. Le Héron cendré est grégaire sur les sites de reproduction, des cas de nidification isolée étant toutefois rapportés. Les colonies atteignent rarement la centaine de couples. Elles sont typiquement espacées de plusieurs kilomètres, leur taille et l’intervalle qui les sépare variant principalement en fonction des ressources alimentaires. Le site de nid est tenu par le mâle, qui pousse des cris persistants durant de longues périodes, parfois même la nuit, jusqu’à ce qu’une femelle s’y présente. Il adopte différentes postures en fonction des stimuli qu’il perçoit.

Entre 3 et 5 œufs sont déposés dans un nid souvent volumineux, fait de branchages et recouvert de rameaux plus fins, d’herbe et de plumes. Le nid est réutilisé et augmenté d’une année sur l’autre. La couvaison dure 4 semaines et les jeunes hérons s’envolent à l’âge moyen de 50 jours. Il y a rarement une 2e nichée.

Spanneut, L. (Ecosphère, Service du Patrimoine Naturel.), 2008

Téléchargements et liens externes

Vidéo de l'espèce du tour de France la biodiversité

Legros B. & Puissauve R., 2015. Fiches d’information sur les espèces aquatiques protégées : Héron cendré, Ardea cinerea Linnaeus, 1758. Service du patrimoine naturel du MNHN & Onema

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d'intérêt communautaire. Cahiers Oiseaux (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Cahiers Oiseaux - Bibliographie générale, 4 pages - (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images