Espèce

cd_nom

Fiche descriptive

Longueur 78-90 cm, envergure 120-150 cm, poids 520-1 220 g.

Il est associé aux marais d’eau douce comprenant de larges étendues de roselières et peu d’arbres. Lors du passage, il peut fréquenter des milieux très ouverts tels que les berges de rivières, les pâtures ou les sablières en eau. En période estivale, il est plus fortement lié aux eaux stagnantes ou faiblement courantes, bordées d’un rideau de végétation hélophytique haute (roseaux, joncs, massettes).

Le Héron pourpré se nourrit avant tout de poissons et d’insectes – adultes et larves – qu’il capture surtout le soir et tôt le matin. Il mène une vie solitaire en dehors des colonies et des dortoirs, mais migre en petits groupes. Les couples sont isolés ou en petites colonies lâches, le plus souvent 2-3 couples ensemble ou au sein de colonies d’autres Ardéidés. Des colonies de plusieurs dizaines de couples existent. C’est le mâle qui choisit le site de nid.

Le nid est une structure lâche de roseaux morts, sinon de branchettes dans le cas de nids arboricoles. Dans les roselières, il est construit à proximité de l’eau libre, à une hauteur de 50 cm à 1 mètre. Le site est réutilisé d’une année sur l’autre mais le nid lui-même est reconstruit. La ponte unique de 4 ou 5 œufs est déposée à partir du mois d’avril. L’incubation dure 25 à 30 jours et les jeunes sont volants à l’âge de 50 jours.

Spanneut, L.(Ecosphère, Service du Patrimoine Naturel.), 2008

Domaines et territoires