Oxyura jamaicensis (Gmelin, 1789)

Érismature rousse ( Français )

Ruddy Duck (Anglais)

(Chordata, Aves, Anseriformes)

Informations générales

Taille/poids.

T 35 à 43 cm ; envergure 53 à 62 cm.
P 500 à 600 g (le mâle un peu plus lourd que la femelle peut parfois dépasser les 700 g)

Description.
Le nom scientifique des érismatures (Oxyura) signifie à queue rigide : ces oiseaux se reconnaissent facilement à l’angle formé par leur queue lorsqu’ils nagent, celle-ci étant parfois tenue presque verticalement. L’Érismature rousse est un petit canard plongeur d’origine américaine. Le mâle en plumage nuptial se reconnaît facilement à son plumage roux vif, sa joue blanche surmontée d’une calotte sombre et son bec bleuté. En plumage d’éclipse, le contraste entre la joue et la calotte est atténué, et le plumage roussâtre se rapproche alors de celui de la femelle, plus terne.

Détermination.
La détermination ne pose aucun problème sur le continent américain (l’espèce a été notée à Saint Pierre et Miquelon où elle est cependant exceptionnelle) de même qu’aux Antilles (les possibilités de confusion avec l’Érismature routoutou ou Canard masqué, de taille plus faible, étant limitées). Il faut être un peu plus vigilant dans les territoires d’occurrence de l’Érismature à tête blanche (France et Europe méridionale).

Espèces proches.
L’Érismature à tête blanche est de taille plus importante (43-48 cm) et se distingue surtout par un net renflement à la base du bec.

Période d’observation
Observable toute l’année.

Biologie-éthologie
Cette espèce est associée aux étangs d’eau douce de faible profondeur, comportant de la végétation flottante. Omnivore, elle se nourrit de végétaux, de larves d’insectes.

Biogéographie et écologie
L’Érismature rousse se reproduit dans la partie occidentale de l’Amérique du Nord, depuis l’Alaska et le Canada jusqu’à la Basse-Californie et le Centre du Mexique. L’aire de reproduction inclut également la région des Grands Lacs et, beaucoup plus au sud, les Antilles, où l’espèce est sédentaire. L’aire d’hivernage s’étend du sud-ouest de la Colombie britannique jusqu’au sud des États-unis d’Amérique (Est compris : Floride, golfe du Mexique) et au Salvador. Introduite en Europe (à l’origine en Angleterre), elle représente une menace pour la survie d’une espèce européenne proche, la très rare Érismature à tête blanche.

Pour plus de détails sur cette menace :
http://www.oncfs.gouv.fr/La-lutte-contre-les-especes-exotiques-envahissantes-ru152/LErismature-rousse-ar283

J. Comolet-Tirman (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2017

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images