Logos SINP
Melitaea phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)

Mélitée des Centaurées (La), Grand Damier (Le) ( Français )

(Arthropoda, Hexapoda, Lepidoptera)

Informations générales

Taille :

Adulte : 42 - 50 mm

Diagnose :

Papillon de couleur fauve orangé clair avec des rangées rouge orangé bordées de noir et des marges noires bien marquées sur le dessus. La lunule de l’espace 3 au bord de l’aile antérieure est nettement plus grande que les autres. Le dessous de l’aile postérieure est de couleur blanc crème avec des bandes rouge orangé et des grandes lunules noires à la marge. Au niveau de la bande submarginale le centre est de couleur orange vif et le bord de couleur orange pâle. La chenille est gris-noir ponctuée de petits points blancs avec des épines orangées à pointe blanche.

Détermination :

L'adulte est moyennement difficile à reconnaître.

Espèces proches :

Elle peut être confondue avec les autres Mélitées. Les couleurs et les motifs du dessous des ailes postérieures sont caractéristiques, en particulier la coloration de la bande submarginale. Sur le dessus l’absence de points noirs dans l’aire post-marginale est également un critère.

Période d’observation :

L’adulte est visible d’avril à septembre.

Biologie-éthologie :

La Mélitée des Centaurées réalise deux cycles par an sauf en altitude où une seule génération est possible. Les chenilles se nourrissent de feuilles de différentes espèces de Composées en particulier de Centaurées, de Chardons, de Scabieuses et de Cirses. La femelle pond une cinquantaine d’œufs de couleur jaune sur le revers des feuilles de la plante hôte.

Biogéographie et écologie :

La Mélitée des Centaurées est présente du sud-ouest de l’Europe jusqu’en Chine. D’affinité méridionale, elle est absente du nord de l’Europe. Elle privilégie les milieux bien ensoleillés et fleuris comme les pelouses sèches et les prairies. Elle vole du niveau de la mer jusqu’à 2°400 m d’altitude.

D’après

Bellmann, H. (trad. Luquet, G.), 2013. Quel est donc ce papillon ? Les guides Nathan. Paris. 449 p.

Doux Y., Gibeaux C., 2007. Les papillons de jour d’Île-de-France et de l’Oise. Biotope, Mèze. Muséum national d’Histoire naturelle, Paris. 288 p.

Lafranchis, T., Jutzeler, D., Guilloson, J.-Y., Kan, P., Kan, B. 2015. La vie des papillons. Editions Diatheo. Montpellier. 751 pp.

Lafranchis, T. 2016. Papillons de France. Editions Diatheo. Montpellier. 351 pp.

J. Ichter (), 2019

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images