Logos SINP
Oryctolagus cuniculus (Linnaeus, 1758)

Lapin de garenne ( Français )

European Rabbit (Anglais, -)

(Chordata, Mammalia, Lagomorpha)

Informations générales

DIAGNOSE

Longueur 45 cm ; poids 2 kg. 
Lagomorphe au pelage gris-brun sur le dessus, plus clair dans les parties inférieures. Les oreilles sont longues mais plus courtes que la tête. Les pattes sont allongées. La queue est blanche et bien visible lorsque les individus prennent la fuite.

FACILITE D’IDENTIFICATION

Simple.

CONFUSIONS POSSIBLES

La confusion est possible avec les lièvres mais ces derniers sont de taille plus importante. Ils présentent des pattes arrières plus développées. Les oreilles des lièvres sont plus longues que la tête et se terminent par une pointe sombre.

RÉPARTITION GÉNÉRALE

Autrefois bien représenté en Afrique du nord et Europe de l’ouest, le Lapin de garenne a aujourd’hui fortement régressé des suites de l’introduction du virus de la myxomatose. Il est aujourd’hui considéré comme quasi menacé au niveau national.

HABITAT ET BIOLOGIE

Le Lapin affectionne les milieux semi-ouverts où il trouve des zones de refuges et d’alimentation. Il vit en groupes qui comptent parfois plusieurs familles. Il affectionne les terrains meubles où il creuse ses garennes qui présentent souvent de nombreuses entrées. Les femelles mettent bas de 4 à 12 lapereaux et ceci jusqu’à 5 fois par an entre le mois de mars et septembre. Lors des fuites, le Lapin de garenne peut ponctuer sa course par de rapides changements de direction et sa vitesse de pointe peut atteindre 38 km/h.

Ecosphère - SPN (Ecosphère, (UMS 2006 PatriNat)), 2016

Téléchargements et liens externes

Callou C. 2003 - De la garenne au clapier : Étude archéozoologique du Lapin en Europe occidentale. Mémoires du Muséum national d'Histoire naturelle, 189 : 1-356.

Marchandeau, S., Pascal, M. & Vigne, J.-D., 2003. Le Lapin de garenne : Oryctolagus cuniculus (Linné, 1758). In : Pascal, M., Lorvelec, O., Vigne, J.-D., Keith, P. & Clergeau, P. Évolution holocène de la faune de Vertébrés de France : invasions et extinctions. Rapport INRA/CNRS/MNHN : 329-332.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images