Logos SINP
Miniopterus schreibersii (Kuhl, 1817)

Minioptère de Schreibers ( Français )

Schreiber's bat (Anglais, -)

(Chordata, Mammalia, Chiroptera)

Informations générales

Longueur (T+C) : 5,0-6,2 cm. Longueur avant-bras : 4,5-5,0 cm. Envergure : 30.5-34.2 cm. Poids : 9-18 g. Dents (38) : I2/3, C1/1, P3/3, M3/3. Echolocation (pic d'énergie) : 50-53 kHz.

Il est de taille moyenne. Ses oreilles sont courtes, assez triangulaires, nettement éloignées l'une de autre et dépassant à peine du pelage. Les tragus sont courts et arrondis. Les ailes sont longues et fines. Au repos, la pointe des ailes (3ème et 4ème doigts) se replient vers l'intérieur au niveau des 1ères et 2èmes phalanges. La queue et les pieds sont assez grands. Le pelage dorsal est long et gris brun tandis qu'il est légèrement plus clair sur le ventre. Certains individus possèdent un net collier brun, voire roux. Le museau est court et le front très nettement bombé est typique du genre.
Elle ne peut se confondre qu'avec le Murin de Capaccini (Myotis capaccinii) mais le Minioptère a des oreilles beaucoup plus petites.

Il se met en chasse tardivement entre 30 et 60 minutes après le coucher du soleil. Aucune pause nocturne n'est habituellement observée et les individus consacrent près de 6 heures à leurs activités hors du gîte. Le retour au gîte est définitif et s'effectue entre 2 h. et 30 min. avant le lever du soleil. Il hiberne de décembre à février et se rassemble avec d'autres espèces cavernicoles. Les essaims peuvent dépasser 2 000 individus au m2. Lors de la mise-bas, des colonies de plusieurs milliers de femelles se forment. La maturité sexuelle est atteinte dès la seconde année. Très fidèles à leur gîte de naissance, elles y retournent pour mettre bas en juin (ovoimplantation différée contrairement aux autres chauves-souris d'Europe qui pratiquent l'ovulation différée). Les jeunes volent dès 5-6 semaines. Le plus vieil individu découvert était âgé de 19 ans.

Spécialiste, il se nourrit essentiellement de petits lépidoptères nocturnes. Il peut compléter occasionnellement avec des petits coléoptères, diptères, hyménoptères... Il chasse dans différents types d'habitats : lisières, mosaïques d'habitats et zones éclairées artificiellement. Ses ailes longues et étroites lui permettent de voler très rapidement, jusqu'à 60km/h.

Espèce cavernicole, il est étroitement associé aux régions karstiques jusqu'à 1000 m. En hiver comme en été, il gîte dans des grandes grottes naturelles, des mines, parfois des caves ou des tunnels. Il est très rarement dans les bâtiments.

Extrait de l'ouvrage : ARTHUR L. & LEMAIRE M. 2009. Les Chauves-souris de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope, Mèze (Collection Parthénope); MNHN, Paris, 544p.

Audrey Savouré-Soubelet (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2014

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images