Dynastes reidi Chalumeau, 1977

(Arthropoda, Insecta, Coleoptera)

Informations générales

Taille : 55 - 105 mm

Diagnose :

C'est le plus grand et le plus gros scarabée de Martinique. Le mâle possède deux cornes en forme de pince, une corne partant du thorax, l'autre prolongeant la tête. Ses élytres sont jaunes mouchetés de noir et luisants. La femelle ne possède pas de corne et présente une couleur brun avec une pubescence rougeâtre. La larve est dite mélolontiforme (gros vers blanc, généralement courbé, avec des pattes visibles).

Détermination : très simple, possible sur photo.

Espèces proches :

Aucune de cette taille en Martinique.

Période d’observation (de l'adulte) :

Surtout en saison sèche, de fin janvier à fin juin.

Biologie-éthologie :

Adulte nocturne, volant en début de nuit. La femelle pond dans les tronc d'arbres en décomposition. La larve est saproxylophage et le cycle larvaire dure 2 voire 3 ans.

Biogéographie et écologie :

Ce taxon, autrefois considéré comme une sous-espèce du Dynastes hercules à large répartition, est présent uniquement à Sainte-Lucie et en Martinique. L'espèce fréquente les forêts humides, de types mésophile et hygrophile. Elle est généralement peu abondante. L'adulte est attiré par les lumières. Les éclairages continus à proximité des massifs forestiers constituent la principale menace pour cette espèce dont l'habitat est bien préservé dans les aires protégées de Martinique.

J. Touroult (UMS 2006 Patrimoine Naturel (OFB / CNRS / MNHN)), 2020

Téléchargements et liens externes

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images