Logos SINP
Anser anser (Linnaeus, 1758)

Oie cendrée ( Français )

Greylag Goose (Anglais)

(Chordata, Aves, Anseriformes)

Informations générales

Taille/poids :

Longueur totale : 75 à 90 cm. Poids : 2,5 à 4,5 kg (mâle), 2 à 4 kg (femelle).

Diagnose :

L’Oie cendrée est la plus grande des oies sauvages européennes. Par rapport aux autres espèces, la structure du corps est plus massive, le cou plus épais et la tête plus large. Chez la sous-espèce nominale, l’ensemble du corps est gris-brun à l’exception de la partie arrière du ventre et des sous-caudales qui sont blanc pur. La partie antérieure du ventre est grise, souvent maculée de taches noires. Les pattes sont rose chair et le bec est orangé nuancé de rose à la pointe.

Détermination :

Simple. Facile sur photo.

Espèces proches :

Quatre autres espèces d’oies « grises » du genre Anser peuvent être rencontrées en France. Des difficultés d’identification existent à distance avec l’Oie cendrée, d’autant qu’elles s’associent volontiers à elle.

Période d’observation :

Octobre à avril pour la période des migrations et de l’hivernage qui concerne de nombreux individus. L’espèce se reproduit aussi en petit nombre en France.

Biologie-éthologie :

Le régime alimentaire de l’Oie cendrée est composé exclusivement de végétaux qu’elle consomme sous forme de racines, bulbes, tubercules, graines et feuilles.

Biogéographie et écologie :

Contrairement aux autres oies du genre Anser qui se reproduisent dans les régions arctiques, l’Oie cendrée a une très large distribution dans les zones boréales et tempérées du continent eurasiatique. En hiver, les Oies cendrées fréquentent les estuaires, les plaines marécageuses et les lacs. Les zones d’alimentation peuvent être très diverses : prairies, prés salés littoraux, terrains cultivés. Pour nicher, les Oies cendrées recherchent la sécurité des marais ou des îlots.

Compilé par J. Comolet-Tirman à partir des Cahiers d’habitats. (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2017

Téléchargements et liens externes

Vidéo de l'espèce du tour de France la biodiversité

Pascal, M., Vigne, J.-D. & Lorvelec, O. 2003. L'Oie cendrée et l'Oie marronne : Anser anser (Linné, 1758). In : Pascal, M., Lorvelec, O., Vigne, J.-D., Keith, P. & Clergeau, P. Évolution holocène de la faune de Vertébrés de France : invasions et extinctions. Rapport INRA/CNRS/MNHN: 190-192.

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d'intérêt communautaire. Cahiers Oiseaux (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Cahiers Oiseaux - Bibliographie générale, 4 pages - (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images