Logos SINP
Crex crex (Linnaeus, 1758)

Râle des genêts ( Français )

Corn Crake (Anglais)

(Chordata, Aves, Gruiformes)

Informations générales

Longueur 27-30 cm, envergure 46-53 cm, poids 120-230 g.

L’habitat est constitué de milieux herbacés suffisamment hauts (> 20 cm) et denses pour s’y cacher, sans toutefois que la végétation puisse constituer un frein aux déplacements de l’oiseau. De nos jours, les habitats typiques sont des milieux secondaires exploités par l’homme, notamment les prairies inondables de fauche. Les plus fortes densités sont observées là où les pratiques agricoles sont les moins intensives, une fauche tardive et un taux de mécanisation bas favorisant une reproduction régulière.

Le Râle des genêts est omnivore. Il se nourrit préférentiellement de petits invertébrés et complète son alimentation avec de jeunes pousses, des graines et de jeunes grenouilles. La composition spécifique du régime alimentaire présente de fortes variations régionales.

L’espèce est généralement solitaire mais les nids peuvent être à moins de 100 m les uns des autres. Les mâles parcourent de grandes distances en journée, visitant les territoires des mâles voisins. Ils rejoignent les places de chant peu avant le coucher du soleil et s’y tiennent toute la nuit. La structure de végétation y est généralement différente de l’habitat environnant (souvent plus haute : tas de roseaux couchés, buissons isolés…). Les mâles isolés peuvent chanter toute la nuit, alors que les oiseaux appariés chantent de manière intermittente. Lors d’une intrusion par un concurrent, le mâle s’efforce de le chasser par le chant, ce qui génère des joutes vocales où les oiseaux se voient rarement. Si le recul n’est pas obtenu, des combats violents peuvent avoir lieu.

Le Râle des genêts est polyandre et polygyne. Le nid est au sol dans la végétation dense. C’est une coupe d’herbes sèches qui ne dépasse pas 15 cm de diamètre. La ponte débute en mai, avec une seconde ponte en juillet qui produit des jeunes s’envolant en septembre. L’intervalle de temps entre deux œufs pondus est en moyenne de 18 h, ce qui est le plus court intervalle connu pour un non-passereau. Les poussins nidifuges sont surveillés par la femelle seule, le mâle l’ayant généralement quittée peu avant l’incubation. En cas de danger, ils s’enfuient dans différentes directions. Les juvéniles sont volants à l’âge de 35 jours.

Spanneut, L. (Ecosphère, Service du Patrimoine Naturel.), 2008

Téléchargements et liens externes

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d'intérêt communautaire. Cahiers Oiseaux (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Anonyme (à paraître). Cahiers d'habitats Natura 2000. Cahiers Oiseaux - Bibliographie générale, 4 pages - (version provisoire de 2008), Ministère en charge de l'écologie - MNHN.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images