Logos SINP
Capra ibex Linnaeus, 1758

Bouquetin des Alpes, Bouquetin ( Français )

(Chordata, Mammalia, Cetartiodactyla)

Informations générales

Longueur : 130-150 cm pour le mâle et 105-125 cm pour la femelle dont 21-28 cm de queue pour le mâle et 15-23 cm pour la femelle. Hauteur au garrot : 85-92 cm pour le mâle et 70-78 cm pour la femelle. Poids : 65-125 kg pour le mâle et 40-70 kg pour la femelle.

Le Bouquetin des Alpes a une allure générale de chèvre mais est beaucoup plus massif. Le front est bombé et la tête porte des cornes épaisses, annelées et courbées en arrière mais non enroulées. Les cornes des mâles sont grandes (jusqu’à 100 cm) et ont des protubérances marquées sur l’avant tandis que les cornes des femelles sont plus courtes (rarement plus de 20 cm) et les bourrelets sont moins marqués. Les cornes croissent durant toute la vie de l’individu et prennent 1 à 3 bourrelets par an. Les oreilles du Bouquetin des Alpes sont assez courtes. Ses pattes portent chacune deux doigts, formant un sabot, et un ergot (=reliquat des doigts rudimentaires latéraux). Sa queue est courte et tombante. Son pelage varie de brun à gris-brun et est grisâtre et plus épais en hiver. Le ventre et le miroir fessier sont blancs et les pattes sont foncées. Les flancs du mâle sont plus sombres. Le mâle porte une petite barbe sous le menton. Le Bouquetin ne mue qu’une fois par an et a ainsi, en automne, une poussée de poils formant un épais manteau lui permettant de lutter contre le froid hivernal. Il compte 32 dents : I0/4, C0/0, P3/3, M3/3.

En été, le Bouquetin des Alpes a une activité surtout diurne. Il se met à brouter juste avant l’aube et s’interrompt quand les premiers rayons du soleil touchent son pâturage. Il reprend ensuite son activité un peu avant la nuit. Grégaire, le Bouquetin des Alpes forme des hardes avec d’une part les mâles adultes et de l’autre les femelles avec leurs petits et des jeunes. Quand la densité est faible, les deux hardes peuvent fusionner. Polygame, le Bouquetin mâle se livre à de violents combats en période de rut. La maturité sexuelle est atteinte vers un an et demi. L’accouplement a lieu en décembre-janvier. La gestation dure entre 165 et 170 jours et la femelle met bas en mai-juin d’un petit, très rarement deux. Elle donne naissance tous les deux ans. Les chevreaux sont sevrés à partir de trois mois et peuvent vivre jusqu’à 25 ans. Herbivore, le Bouquetin des Alpes se nourrit d’un nombre considérable de végétaux. Les plantes herbacées constituent la base de son alimentation. Il boit très rarement et se contente de l’eau de rosée ou de neige.

Rupicole, le Bouquetin des Alpes est très exigeant sur la forme du sol. Ainsi, il recherche des murailles abruptes, des falaises à pics ou des parois escarpées. Les sols durs, gelés, ne lui conviennent pas car son pied est trop mou. Il se retrouve entre 2700 et 3300 mètres d’altitude et ne fréquente la forêt qu’exceptionnellement.

Références :
BIANCHETTI J.-F. 1972. Le Bouquetin des Alpes dans le massif de la Vanoise. Thèse pour le doctorat vétérinaire. Ecole nationale vétérinaire d’Alfort.109p.
COUTURIER M. 1962. Le Bouquetin des Alpes Capra aegargrus ibex ibex L. Partie I. Histoire naturelle et Partie II. Ethologie et écologie. Grenoble. 1565p.

Audrey Savouré-Soubelet (UMS 2006 Patrimoine Naturel (AFB / CNRS / MNHN)), 2012

Téléchargements et liens externes

Michallet, J., Lorvelec, O. & Vigne, J.-D. 2003. Le Bouquetin des Alpes : Capra ibex Linné, 1758. In : Pascal, M., Lorvelec, O., Vigne, J.-D., Keith, P. & Clergeau, P. Évolution holocène de la faune de Vertébrés de France : invasions et extinctions. Rapport INRA/CNRS/MNHN : 299-301.

Lien vers Google

Lien vers Google Scholar

Lien vers Google Images