Logos SINP

FR9301567 - Vallée du Carei - collines de Castillon

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9301567

Compilation : 31/01/1996

Mise à jour : 08/11/2017

Appelation du site : Vallée du Carei - collines de Castillon

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/12/1998
  • pSIC : dernière évolution : 31/12/1998
  • SIC : Première publication au JO UE : 19/07/2006
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 19/07/2006
  • ZSC : premier arrêté : 02/06/2010
  • ZSC : Dernier arrêté : 02/06/2010
Texte de référence
Arrêté de création du 02 juin 2010 portant décision du site Natura 2000 Vallée du Carei - collines de Castillon (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 7,46833 (E 7°28'05'')
  • Latitude : 43,83139 (N 43°49'53'')
Superficie : 4 816 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 110 m.
  • Max : 1 364 m.
  • Moyenne : 782 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%

REGION : PROVENCE-ALPES-CÔTE-D'AZUR
DEPARTEMENT : Alpes-Maritimes (100%)
COMMUNES : Castellar, Castillon, Gorbio, Menton, Peille, Sainte-Agnès, Sospel.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 60%
Forêts caducifoliées 15%
Pelouses sèches, Steppes 15%
Forêts sempervirentes non résineuses 9%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%

Autres caractéristiques du site

Situé dans la partie la plus orientale du département des Alpes-Maritimes, le territoire du site a la particularité d’être relativement proche de la Méditerranée et de posséder des sommets culminant à plus de 1000m d’altitude. Ces conditions favorisent une forte biodiversité. Principal cours d’eau du territoire, le Careï prend sa source au col de Castillon et se jette à Menton après 9 km.

Qualité et importance

Le site « Vallée du Careï-collines de Castillon » possède des habitats naturels, une flore et une faune exceptionnels. Sur 47 habitats naturels recensés, il existe 14 habitats d’intérêt communautaire dont 4 prioritaires. Pelouses rupicoles calcaires ou basiphiles de l’Alysso-Sedion albi (6110) et parcours substeppiques de graminées et annuelles du Thero-Brachypodietea (6220). Sources pétrifiantes avec formation de travertins et les forêts alluviales à Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior. On peut également signaler les fourrés thermoméditerranéens et présteppiques (5330), habitat rare en France, d'un grand intérêt biogéographique ainsi que les forêts à Quercus ilex et Quercus rotundifolia (9340), dont les yeuseraies à frêne à fleur sont uniquement présentes dans le département des Alpes-Maritimes en France.

Les habitats liés à l’activité humaine sont également importants dans leur rôle de refuge pour les chiroptères notamment. Le site accueille plusieurs espèces animales et végétales rares et endémiques.
Parmi les plus remarquables, nous pouvons citer la Gentiane de Ligurie, l’Ancolie de Bertoloni et la Nivéole de Nice, espèce endémique du littoral des Alpes maritimes franco-italiennes d’une aire très restreinte. Deux populations de nivéole de Nice sont présentes sur le site : la population de Castillon est un isolat de population très localisé dans l'intérieur des terres ; la population de Menton représente les stations les plus orientales de l'espèce.

La faune est tout aussi remarquable. Parmi les nombreuses espèces présentes, on peut citer les importantes colonies de grand Rhinolophe et Murin à oreilles échancrées pour les chiroptères. Le site abrite également d’importantes populations de Spélerpès de strinati, amphibien endémique de l’extrême sud-est ainsi que deux stations de Phyllodactyle d’Europe, parmi les seules populations continentales françaises. Concernant les insectes, le site représente un intérêt très important pour la Noctuelle des peucédans, très rare et localisée à l’échelle de la France. Enfin, les enjeux liés à la faune malacologique sont très forts sur le site, qui abrite dans son périmètre et ses abords immédiats de nombreuses espèces de mollusques patrimoniales et/ou protégées. Certaines se distinguent par leur extrême rareté, leur strict endémisme et leur caractère relictuel.

Vulnérabilité

Ce site, proche du littoral, doit être préservé d'une surfréquentation, afin de maintenir l'intégrité fonctionnelle des habitats.