La Planète Revisitée, massif du Mitaraka, placettes botaniques DynForDiv (IRD)


Description :

 Le protocole vise à étudier de façon standardisée la diversité des arbres et des végétations forestières.
La zone étudiée s’étend sur les layons A, B, C du dispositif HABITAT, sur le layon d’accès au Sommet en cloche (E), sur le layon d’accès au Mitaraka-Sud ainsi que sur le layon d’accès au Tchoukouchipan. L’ensemble couvre une aire de 15 km² orientée Est-Ouest. 
Compte tenu de l’objectif principal de la mission (compléter la connaissance taxonomique), du relativement faible nombre de relevés exécutables durant le séjour et de la diversité des végétations forestières rencontrées sur place, un dispositif d’étude a maximisé la diversité des situations, sans répétition. Trois critères de segmentation ont été appliqués : 1) la situation topographique 2) le degré d’ouverture de la forêt et 3) l’anthropisation ancienne. Les faciès échantillonnés sont les suivants : forêts bien structurées de i) sommet, ii) crête, iii) haut de versant, iv) bas de versant, v) plateau, vi) colline basse ; vii) forêt enlianée de lisière de cambrouse, viii) forêt ouverte à balisiers, ix) forêt de transition d’inselberg; x) forêt d’aspect secondaire à strate inférieure dépourvue de grands Astrocaryum sciophyllum (palmier considéré comme marqueur de stabilité sur trois à quatre siècles), xi) forêt dans l’enceinte d’une structure aménagée de type « éperon barré ». 
La prospection botanique a été réalisée à l’aide d’un ensemble de relevés de type point-quadrats (protocole mis en œuvre dans le projet DynForDiv, actuellement en cours en Guyane) disposés le long de relevés forestiers (Protocole HABITAT de l’ONF qui donne une mesure des densités de tiges, distribution de diamètres et essences dominantes). Le caractère systématique du relevé vise à évaluer de manière non biaisée l’abondance des espèces. Les opérations ont été menées au cours par une équipe de deux botanistes (D. Sabatier & J.-F. Molino) et un technicien (J.-L. Smock en première quinzaine, C. Geniez en deuxième quinzaine). Les arbres interceptés par le relevé sont identifiés in situ par les botanistes : caractéristiques des rameaux, feuilles, fleurs, fruits examinés aux jumelles (Leica 10x50), caractères d’écorce et de tronc. En cas d’incertitude sur l’identification proposée, d’identification incomplète ou d’opportunité de documenter une espèce peu ou pas connue, un échantillon botanique est collecté. 
Toutes les collectes visent à documenter la présence d’une espèce et à fournir le matériel botanique (herbier) pour son étude, et éventuelle publication d’une description. A l’exception de quelques-unes effectuées à l’aide d’un échenilloir (perche de 8 m), les collectes ont été réalisées par tir au fusil. 

Le protocole est décrit de façon plus détaillée dans le rapport de synthèse des premiers résultats de l’expédition Planète Revisitée Guyane 2014/2015 (Sabatier & Molino, 2015, pp 33-38 in Pascal, Touroult & Bouchet). Le jeu de données contient également quelques données "opportunistes" concernant des taxons intéressants observés en dehors des placettes et pour lesquels un échantillon d'herbier a été prélevé.

Les données disponibles dans l’INPN contiennent la placette (coordonnées du centre du relevé) et la liste des espèces présentes. Pour accéder à la base de données complète, il convient de s’adresser aux correspondants scientifiques de cette étude. 

Mots-clés

 Arbres, Dendroflore, Ligneux, Outre-Mer, Tchoukouchipan, Tumuc Humac, Végétation 

Domaine

continental
marin

Protocole

 Non renseigné 

Emprise géographique

Contacts

Type Organisme Nom
Producteur INSTITUT DE RECHERCHE POUR LE DEVELOPPEMENT SABATIER Daniel

Dates publication :

Premiere diffusion : 23/01/2018 
Dernière mise à jour : 15/10/2019  

Liste des espèces répertoriées :

Filtrer par Règne

Filtrer par Classe

Filtrer par Ordre

Filtrer par Famille
Nom scientifique CD_NOM Règne Classe Ordre Famille Date première observation Date dernière observation Fiche

Chiffres clés :

 551 données 
 238 espèces 
 240 taxons 

Répartition des données par groupes taxonomiques :

Groupes vernaculaires de premier ordre
Groupes vernaculaires de second ordre

Répartition temporelle: