Expertise naturaliste - projet de création de bassin en cascade - (30315) - 2016


Description :

 Le projet se situe au niveau du village de Saze dans la commune du même nom, dans le département du Gard (30650).
Trois secteurs d’étude ont été définis par situation géographique. Ils englobent deux types de secteurs :
- L’aire d’étude immédiate strictement limitée aux emprises des aménagements et travaux associés et aux emprises chantier ;
- L’aire d’étude éloignée qui englobe également les secteurs susceptibles d’être impactés en phase exploitation par la création des aménagements. Ce périmètre, correspond à la zone sur laquelle ont été menées les analyses environnementales détaillées.
L’objectif du présent projet d’aménagement est de réduire la vulnérabilité d’une partie de ce territoire face au risque inondation par la création d’un bassin de rétention en cascade en amont d’une zone urbanisée. Cet ouvrage jouera le rôle de tampon temporaire vis-à-vis des crues afin de ralentir les écoulements naturels et ainsi protéger la zone à enjeux à l’aval du bassin.
Le site d’étude, réparti en trois entités distinctes affiche des milieux dont la naturalité varie en fonction de la proximité avec les aménagements d’origine anthropique. Les deux entités à l’ouest (dont zone projet) présentent peu de sensibilités écologiques. Les haies bocagères et alignements d’arbres présentent néanmoins des cavités utilisées pour la nidification de la Huppe fasciée et favorables aux chiroptères.
La partie est de l’aire d’étude est quant à elle beaucoup moins marquée par l’homme hormis à proximité des routes et des pistes. On y retrouve des habitats naturels typiques des régions calcaires méditerranéennes. Les parties les plus ouvertes permettent l’expression d’une strate herbacée diversifiée composée de « Garrigues calcicoles et pelouses sèches », « Garrigues à Chaméphytes » « Végétation chasmophytique » d’enjeu local modéré à fort. Sur ce secteur, la faune est particulièrement riche et des sensibilités écologiques fortes ont été mises en évidence. La présence d’un couple de Pie-grièche méridionale et du Lézard ocellé en fait un secteur à très fort enjeu de conservation. On y retrouve une colonie importante de Guêpier d’Europe, la Magicienne dentelée, le Psammodrome d’Edwards ou le Pipit rousseline au niveau des zones les plus ouvertes qui servent aussi de territoire de chasse pour le Grand-duc d’Europe et le Circaète Jean-le-Blanc. Dans les parties plus fermées, la densité de Fauvettes méditerranéennes est importante et en fait un enjeu non négligeable. D’après les habitats et les espèces présentes, la naturalité, l’historique et les connectivités écologiques, la partie est de l’aire d’étude semble jouer le rôle de réservoir de biodiversité et de zone refuge pour les reptiles et l’avifaune.
Les inventaires naturalistes ayant mis en exergue des enjeux écologiques très forts sur les secteurs Est, zones prévues initialement pour accueillir les déblais issus du creusement des bassins, il a été acté au stade AVP d’abandonner les zones de stockage identifiées au profit d’une mise en décharge des excédents de matériaux excavés.
le secteur défini pour la réalisation du projet, bien que présentant un intérêt écologique limité vis-à-vis des parcelles initialement prévues pour accueillir les excédents issus de l’excavation, subira des impacts sur les espèces de faune et de flore et certains habitats, notamment en termes de destruction d’individus et d’habitats d’espèces protégées mais aussi de perte de fonctionnalité écologique.
l’application de mesures d’érc s’avère essentielle afin de limiter les impacts négatifs du projet sur le milieu naturel. un évitement strict des secteurs à sensibilité écologique, associé à l’application de mesures plus générales en faveur de la biodiversité sont préconisés 

Mots-clés

 Non renseigné 

Domaine

continental
marin

Protocole

 Non renseigné 

Emprise géographique

Contacts

Type Organisme Nom
Fournisseur NATURALIA ENVIRONNEMENT Mathias Redouté

Dates publication :

Premiere diffusion : 28/10/2021 
Dernière mise à jour : 28/10/2021  

Liste des espèces répertoriées :

Filtrer par Règne

Filtrer par Classe

Filtrer par Ordre

Filtrer par Famille
Nom scientifique CD_NOM Règne Classe Ordre Famille Date première observation Date dernière observation Fiche

Chiffres clés :

 648 données 
 194 espèces 
 197 taxons 

Répartition des données par groupes taxonomiques :

Groupes vernaculaires de premier ordre
Groupes vernaculaires de second ordre

Répartition temporelle: