Logos SINP

FR1100800 - Pelouses calcaires de la haute vallée de la Juine

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR1100800

Compilation : 31/10/1995

Mise à jour : 22/05/2013

Appelation du site : Pelouses calcaires de la haute vallée de la Juine

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/03/2007
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/12/2008
  • ZSC : premier arrêté : 25/05/2010
  • ZSC : Dernier arrêté : 25/05/2010
Texte de référence

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,15889 (E 2°09'32'')
  • Latitude : 48,35111 (N 48°21'03'')
Superficie : 103 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 86 m.
  • Max : 128 m.
  • Moyenne : 107 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : ILE-DE-FRANCE
DEPARTEMENT : Essonne (100%)
COMMUNES : Abbéville-la-Rivière, Boissy-la-Rivière, Fontaine-la-Rivière, Ormoy-la-Rivière, Saclas, Saint-Cyr-la-Rivière.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Pelouses sèches, Steppes 70%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 30%

Autres caractéristiques du site

Le site des pelouses calcaires de la haute vallée de la Juine est localisé sur un plateau majoritairement calcaire, comprenant aussi des sables et grès de Fontainebleau. Ces substrats particulièrement filtrants, associés à un climat atlantique altéré à précipitation assez faibles, se sont avérés favorables au développement d'une végétation à influence méridionale marquée, localisée sur les coteaux à exposition sud.

Qualité et importance

Présence d'espèces végétales en limite d'aire de répartition septentrionale, protégées au niveau régional mais n'appartenant pas à l'annexe II de la directive Habitats. Les pelouses ont tendances à s'appauvrir consécutivement à la fermeture des milieux.

Vulnérabilité

L'absence de gestion est la principale menace présente sur les écosystèmes pelousaires. 
La fréquentation de certains secteurs par des véhicules à moteur, à des fins de loisirs peuvent avoir des conséquences sur la conservation des habitats.