Logos SINP

FR2112013 - Plateau ardennais

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : mai 2019.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR2112013

Compilation : 31/01/2006

Mise à jour : 30/04/2006

Appelation du site : Plateau ardennais

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 25/04/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 11/12/2018
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 4,86750 (E 4°52'02'')
  • Latitude : 49,88444 (N 49°53'03'')
Superficie : 75 665 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 102 m.
  • Max : 501 m.
  • Moyenne : 307 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : CHAMPAGNE-ARDENNE
DEPARTEMENT : Ardennes (100%)
COMMUNES : Anchamps, Arreux, Aubrives, Bazeilles, Bogny-sur-Meuse, Bourg-Fidèle, Brognon, Chapelle, Charnois, Châtelet-sur-Sormonne, Chilly, Chooz, Damouzy, Deux-Villes, Deville, Donchery, Escombres-et-le-Chesnois, Étalle, Éteignières, Fépin, Fleigneux, Foisches, Francheval, Fromelennes, Fumay, Gernelle, Gespunsart, Givet, Givonne, Grandville, Gué-d'Hossus, Ham-sur-Meuse, Harcy, Hargnies, Haulmé, Hautes-Rivières, Haybes, Hierges, Illy, Issancourt-et-Rumel, Joigny-sur-Meuse, Laifour, Landrichamps, Matton-et-Clémency, Maubert-Fontaine, Mazures, Messincourt, Mogues, Montcornet, Monthermé, Montigny-sur-Meuse, Neufmanil, Neuville-aux-Joûtes, Neuville-lez-Beaulieu, Nouzonville, Pouru-aux-Bois, Puilly-et-Charbeaux, Pure, Rancennes, Regniowez, Renwez, Revin, Rimogne, Rocroi, Saint-Menges, Sécheval, Sévigny-la-Forêt, Signy-le-Petit, Taillette, Thilay, Tournavaux, Tremblois-lès-Carignan, Tremblois-lès-Rocroi, Vireux-Molhain, Vireux-Wallerand, Vrigne-aux-Bois, Williers.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 66%
Forêts de résineux 20%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 4%
Forêts mixtes 4%
Autres terres arables 2%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 1%

Autres caractéristiques du site

Forte de ces 75 000 ha, la ZPS du Plateau Ardennais abrite entre 15 et 20 % de la population nicheuse française de Cigognes noires. Cette population trouve des conditions idéales sur le Plateau Ardennais, lui permettant de réaliser la majorité de ses activités : forêts étendues, quiétude, nombreuses zones humides pour son alimentation. 

Concernant les espèces rupestres, le Hibou Grand-duc voit sa population se stabiliser sur la ZPS depuis ces cinq dernières années, tandis que le Faucon Pèlerin tend à régresser. Cette régression pourrait s’expliquer pour partie par la compétition avec le Hibou Grand-duc. 

Parmi les espèces forestières à affinité submontagnarde, la Gélinotte des bois est faiblement représentée sur le site et en forte régression ces 20 dernières années. Des observations ponctuelles ont encore lieu, de façon irrégulière. 

Le vieillissement des peuplements forestiers, le climat et l’alternance de feuillus/résineux favorise la présence des picidés et des espèces cavernicoles comme la Chouette de Tengmalm.

A contrario, la disparition de zones humides, la banalisation des essences forestières ou encore le rajeunissement des forêts constituent des facteurs limitant à la bonne santé de ces populations.

Qualité et importance

Les espèces forestières à affinité submontagnarde - Gélinotte des bois et Tétras lyre - donne son originalité à la ZPS. La population de Tétras lyre, forte de 20 mâles chanteurs en 1982, est très réduite mais encore présente aujourd'hui. Quelques individus isolés sont observés tous les ans sur le plateau. Le vieillissement des peuplements forestiers favorise les picidés et les espèces inféodées comme la chouette de Tengmalm.

Vulnérabilité

Les espèces à affinité rupestre - Hibou grand-duc et Faucon pèlerin - sont réapparues sur le site respectivement en 1988 et 1994. Les populations, en très faibles effectifs se maintiennent en absence de dérangements des falaises occupées en période de nidification.


La Gélinotte des bois reste étendue à l'ensemble du massif mais en faibles densités. Une meilleure  localisation des populations couplée à des travaux ponctuels d'amélioration des habitats forestiers devrait permettre une stabilisation, voire une remontée des effectifs.
 
La petite population de Cigogne noire trouve des conditions idéales dans le Plateau ardennais : forêts étendues, quiétudes, nombreuses zones humides pour son alimentation. Les nouveaux nids méritent d'être localisés avec précision, pour diminuer leur dérangement possible en période de nidification.

Pour le Tétras lyre et la Cigogne noire, la régression des habitats par réduction de la diversité des milieux forestiers et humides est aussi à prendre en considération.