Logos SINP

FR2212004 - Forêts de Thiérache : Hirson et Saint-Michel

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : octobre 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR2212004

Compilation : 31/12/2005

Mise à jour :

Appelation du site : Forêts de Thiérache : Hirson et Saint-Michel

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 06/04/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 06/04/2006
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 4,12889 (E 4°07'44'')
  • Latitude : 49,93944 (N 49°56'21'')
Superficie : 7 407 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 181 m.
  • Max : 285 m.
  • Moyenne : 240 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 2%

Continentale : 96%

REGION : PICARDIE
DEPARTEMENT : Aisne (100%)
COMMUNES : Clairfontaine, Hirson, Mondrepuis, Saint-Michel, Watigny, Wimy.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 93%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 5%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 1%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%

Autres caractéristiques du site

Le site est situé à la limite du territoire de la Picardie et fait partie d'un vaste massif qui se prolonge dans le département du Nord et en Belgique. Le massif d'Hirson et de Saint-Michel est localisé sur 2 domaines biogéographiques : domaine atlantique et continental ; il constitue le système forestier de type ardennais le plus occidental et l'unique exemple en Picardie de ces potentialités médioeuropéennes submontagnardes.L'ensemble est exemplaire et représentatif avec une forte diversité de situations géomorphologiques, géologiques et édaphiques favorables aux gradients d'hydromorphie et de pH. Ce massif est également très original par ses paysages de montagne et ses biotopes, notamment ceux des ruisselets d'eau vive fréquentés par le Cingle plongeur.

Qualité et importance

Les intérêts spécifiques de ce massif, intégrant ces particularités montagnardes et ardennaises aux nombreux biotopes forestiers et intraforestiers, sont en conséquence élevés pour l'avifaune, avec notamment  la présence du Cincle plongeur, de la Gélinotte des bois, de la Cigogne noire (en effectif faible), du Pic mar, du Martin pêcheur et de nombreux rapaces.

Vulnérabilité

La dégradation de la qualité des eaux de l'Oise constitue la principale ombre à la bonne conservation générale des qualités biologiques du massif, qui s'est appauvri depuis le début du XXème siècle, en tout cas sur le plan floristique ; sur le plan ornithologique, les potentialités restent relativement préservées car la gestion forestière des peuplements feuillus et résineux reste favorable à de nombreux oiseaux