Logos SINP

FR2300131 - Pays de Bray humide

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : mai 2019.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR2300131

Compilation : 31/12/1995

Mise à jour : 31/03/2008

Appelation du site : Pays de Bray humide

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/10/2009
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 10/01/2011
  • ZSC : premier arrêté : 14/06/2011
  • ZSC : Dernier arrêté : 14/06/2011
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 1,59806 (E 1°35'53'')
  • Latitude : 49,54806 (N 49°32'53'')
Superficie : 3 332 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 81 m.
  • Max : 231 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : HAUTE-NORMANDIE
DEPARTEMENT : Seine-Maritime (100%)
COMMUNES : Argueil, Avesnes-en-Bray, Beaubec-la-Rosière, Beauvoir-en-Lyons, Bellière, Brémontier-Merval, Cuy-Saint-Fiacre, Dampierre-en-Bray, Elbeuf-en-Bray, Ernemont-la-Villette, Ferrières-en-Bray, Ferté-Saint-Samson, Forges-les-Eaux, Gancourt-Saint-Étienne, Gournay-en-Bray, Hodeng-Hodenger, Mauquenchy, Ménerval, Mésangueville, Mesnil-Mauger, Molagnies, Neuf-Marché, Roncherolles-en-Bray, Rouvray-Catillon, Sainte-Geneviève, Saint-Saire, Saumont-la-Poterie, Serqueux, Sommery.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 64%
Forêts caducifoliées 14%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 7%
Autres terres arables 6%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 6%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 1%
Rochers intérieurs, Eboulis rocheux, Dunes intérieures, Neige ou glace permanente 1%
Forêts de résineux 1%

Autres caractéristiques du site

Caractéristiques géomorphologiques : le site NATURA 2000 du Pays de Bray humide est situé dans une dépression issue de l'érosion d'un anticlinal dans les couches de craie tertiaire du plateau normand et laisant apparaître les couches secondaires sous-jacentes (sables et argiles).

Qualité et importance

Créé par un accident géologique remarquable, le Pays de Bray est une vaste depression qui abrite des milieux très originaux pour la région, parmi lesquels une vaste zone humide liée à la présence d’une assise géologique imperméable au fond de la boutonnière.
Malgré  une forte dégradation ces vingt dernières années, le Pays de Bray humide possède encore un grand intérêt biologique qui le rend éligible au réseau européen Natura 2000.
Cette éligibilité repose sur trois éléments principaux :
- la présence de tourbières exceptionnelles (Bois de l’Abbaye, Bois de Léon, Bois de l’Epinay, Forêt de Bray, Ferrières en Bray,...). Elles abritent plusieurs habitats prioritaires de l’annexe I de la directive Habitats et de nombreuses espèces rares et protégées dont certaines présentent un intérêt biogéographique en tant que reliques paléoglaciaires (Boloria aquilonaris et Vaccinium oxycoccos) ;
- des prairies humides oligotrophes (pauvres en éléments nutritifs), habitats de l’annexe I de la directive. Ces prairies sont disséminées tout au long du Pays de Bray ;
- une population importante de tritons crêtés, espèce de l’annexe II de la directive, sauvegardée dans ce secteur grâce à  de nombreuses mares réparties dans un bocage humide de qualité qui réunit les conditions de vie favorables à l’espèce. 
 
La dispersion des habitats et espèces éligibles ainsi que la nécessaire prise en compte d’un minimum de périmètre de fonctionnalité conduisent à proposer un site assez large.

Motivation pour les autres espèces importantes : protection nationale et limite d'aire biogéographique. 

Vulnérabilité

Certaines tourbières sont menacées par des exploitations d'argile réfractaire.
Le secteur agricole qui représente plus de 80% du site est très menacé par l'évolution de l'agriculture (apports d'engrais, mise en cultures, destruction du bocage, drainage, utilisation de produits phytosanitaires).