Logos SINP

FR2410018 - Forêt d'Orléans

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : octobre 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR2410018

Compilation : 31/10/2002

Mise à jour : 31/12/2003

Appelation du site : Forêt d'Orléans

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 23/12/2003
  • ZPS : Dernier arrêté : 23/12/2003
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 2,23194 (E 2°13'54'')
  • Latitude : 47,98833 (N 47°59'17'')
Superficie : 32 177,3 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 109 m.
  • Max : 174 m.
  • Moyenne : 0 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : CENTRE
DEPARTEMENT : Loiret (100%)
COMMUNES : Bordes, Bouzy-la-Forêt, Bray-en-Val, Chambon-la-Forêt, Châteauneuf-sur-Loire, Châtenoy, Chilleurs-aux-Bois, Choux, Combreux, Coudroy, Courcy-aux-Loges, Dampierre-en-Burly, Fay-aux-Loges, Lorris, Loury, Montereau, Moulinet-sur-Solin, Nesploy, Nibelle, Ouzouer-sur-Loire, Saint-Martin-d'Abbat, Sury-aux-Bois, Traînou, Vieilles-Maisons-sur-Joudry, Vitry-aux-Loges, Vrigny.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 55%
Forêts de résineux 36%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 5%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 1%
Pelouses sèches, Steppes 1%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 1%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 1%

Autres caractéristiques du site

Forêt mixte de feuillus (Chêne pédonculé dominant) et de résineux (Pin sylvestre), étangs, landes et petits cours d'eau.
Sites localisés dans la forêt d'Orléans, installés sur des sables et argiles de l'Orléanais apparentés aux formations siliceuses de Sologne. On note par ailleurs la présence de quelques affleurements de calcaire de Beauce.

Qualité et importance

Grand intérêt avifaunistique, notamment avec la nidification du Balbuzard pêcheur, de l'Aigle botté et du Circaète Jean-le-Blanc. Nidification également de la Bondrée apivore, du Busard Saint-Martin, de l'Engoulevent d'Europe et des Pics noir, mar et cendré. Nidification de l'Alouette lulu et de la Fauvette pitchou.
Les étangs constituent des sites d'étape migratoire importants pour différentes espèces.

En termes d'habitats, l'intérêt réside dans la qualité des zones humides (étangs, tourbières, marais, mares). La richesse floristique est grande, et la zone présente un intérêt élevé pour les bryophytes, lichens et champignons.

Outre l'avifaune, la zone présente un intérêt pour les chiroptères, amphibiens et insectes.

Vulnérabilité

Faible dans les conditions actuelles de gestion.
Il s'agit de parcelles de forêt domaniale dont la gestion actuelle n'induit pas de contraintes particulières pour les espèces citées. Certaines comme le Balbuzard pêcheur font l'objet d'une surveillance.
D'autres espèces justifieraient un suivi, comme par exemple le Pic cendré.