Logos SINP

FR2500081 - Havre de Saint-Germain-sur-Ay et Landes de Lessay

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : mai 2019.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR2500081

Compilation : 30/11/1995

Mise à jour : 06/09/2017

Appelation du site : Havre de Saint-Germain-sur-Ay et Landes de Lessay

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/03/1999
  • pSIC : dernière évolution : 30/12/2006
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/12/2008
  • ZSC : premier arrêté : 01/10/2014
  • ZSC : Dernier arrêté : 01/10/2014
Texte de référence
Arrêté de création du 01 octobre 2014 portant décision du site Natura 2000 Havre de Saint-Germain-sur-Ay et Landes de Lessay (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -1,61778 (W 1°37'04'')
  • Latitude : 49,21250 (N 49°12'44'')
Superficie : 4 056,37 ha.
Pourcentage de superficie marine : 30 %
Altitude :
  • Min : -2 m.
  • Max : 36 m.
  • Moyenne : 17 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : BASSE-NORMANDIE
DEPARTEMENT : Manche (70%)
COMMUNES : Créances, Feuillie, Gonfreville, Lessay, Millières, Muneville-le-Bingard, Pirou, Saint-Germain-sur-Ay, Saint-Patrice-de-Claids, Vesly.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 50%
Mer, Bras de Mer 30%
Rivières et Estuaires soumis à la marée, Vasières et bancs de sable, Lagunes (incluant les bassins de production de sel) 20%

Autres caractéristiques du site

Bordé par un massif dunaire caractéristique des côtes basses du Cotentin, le havre de Saint-Germain-sur-Ay est l'un des plus importants de la côte ouest du département. Les paysages des Landes de Lessay, souvent dominés par les boisements de pins maritimes, contrastent avec ces milieux littoraux et le bocage environnant. L'acidité et la pauvreté très marquée des sols installés sur des grés et schistes primaires, sont à l'origine de la présence de formations végétales originales d'un intérêt patrimonial exceptionnel.

La surface des habitats naturels de la directive ont été précisés sur la base de leur cartographie établie par le Conservatoire Botanique de Brest. La part de certains habitats naturels par rapport à la superficie totale du site est de 1% dans le tableau 3.1. En réalité, une partie d'entre eux ont une part inférieure à 1% avec des surfaces limitées : 1310 (6 ha), 1210 (1.5 ha), 2110 (1.2 ha), 2120 (33 ha), 2170 (1.3 ha), 2180 (0.02 ha), 2190 (2.4 ha), 3110 (0.75 ha), 3140 (0.01 ha), 3150 (0.01 ha), 3160 (1 ha), 4020 (0.02 ha), 7110 (9.3 ha), 7120 (36.4 ha), 7140 (14.3 ha), 7150 (4.64 ha), 7210 (1.70 ha), H91DO (32.6 ha).
Dans la liste des habitats d'intérêt communautaire, la part de l'habitat 1130, correspondant à "estuaire", ne représente volontairement que 1% de la superficie du site, afin d'éviter les doubles comptes avec les habitats 1110, 1140 & les habitats de prés salés.
La part de DPM représente environ 29,7% de la superficie du site.

Qualité et importance

- Les Landes de Lessay ont été classées site d'intérêt européen (niveau de valeur : international) dans l'inventaire des tourbières de France fait en 1981 par l'Institut Européen d'Ecologie de Metz, à la demande du Ministère de l'Environnement.
- Le site est connu pour revêtir une importance communautaire pour une espèce d'orchidée : le Spiranthe d'été (Spiranthes aestivalis).

- Motivations pour la liste des autres espèces importantes de faune et de flore (rubrique 3.3) : 
     - protection réglementaire au niveau national ou régional ;
     - population remarquable d'espèce d'intérêt patrimonial.

Vulnérabilité

- Progression non maîtrisée des fourrés au niveau des dunes.
- Fréquentation importante au niveau des espaces littoraux sensibles contribuant notamment à la dégradation des cordons dunaires.
- Mitage de l'espace landeux par destruction directe des milieux (mise en culture, ...).
- Dynamique de fermeture des landes basses à bruyères et des tourbières par les ligneux (pins, ...).
- Intérêt écologique des milieux humides (mares, bas-marais, tourbières, ...) tributaire de la préservation du niveau et de la qualité des eaux.
- Dépôts et remblais ponctuels potentiels sur le site.