Logos SINP

FR2510048 - Baie du Mont Saint Michel

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : septembre 2018.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR2510048

Compilation : 31/01/1990

Mise à jour : 31/10/2005

Appelation du site : Baie du Mont Saint Michel

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 05/01/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 05/01/2006
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -1,58333 (W 1°34'59'')
  • Latitude : 48,66667 (N 48°40'00'')
Superficie : 47 672 ha.
Pourcentage de superficie marine : 83 %
Altitude :
  • Min : 0 m.
  • Max : 80 m.
  • Moyenne : 23 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : BASSE-NORMANDIE
DEPARTEMENT : Manche (6%)
COMMUNES : Aucey-la-Plaine, Avranches, Bacilly, Beauvoir, Carolles, Céaux, Champeaux, Courtils, Dragey-Ronthon, Genêts, Granville, Huisnes-sur-Mer, Jullouville, Marcey-les-Grèves, Mont-Saint-Michel, Pontaubault, Pontorson, Sacey, Saint-Jean-le-Thomas, Saint-Pair-sur-Mer, Saint-Quentin-sur-le-Homme, Vains, Val-Saint-Père.

REGION : BRETAGNE
DEPARTEMENT : Ille-et-Vilaine (11%)
COMMUNES : Antrain, Cancale, Châteauneuf-d'Ille-et-Vilaine, Cherrueix, Fontenelle, Fresnais, Hirel, Lillemer, Miniac-Morvan, Mont-Dol, Pleine-Fougères, Plerguer, Roz-Landrieux, Roz-sur-Couesnon, Saint-Benoît-des-Ondes, Saint-Broladre, Saint-Georges-de-Gréhaigne, Saint-Guinoux, Saint-Marcan, Saint-Méloir-des-Ondes, Saint-Père, Sougéal, Vivier-sur-Mer.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Rivières et Estuaires soumis à la marée, Vasières et bancs de sable, Lagunes (incluant les bassins de production de sel) 30%
Mer, Bras de Mer 25%
Marais salants, Prés salés, Steppes salées 15%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 10%
Autres terres arables 8%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 5%
Dunes, Plages de sables, Machair 3%
Galets, Falaises maritimes, Ilots 3%
Marais (vegetation de ceinture), Bas-marais, Tourbières, 1%

Autres caractéristiques du site

Aucune information disponible

Qualité et importance

L'ensemble de ce site est de niveau national pour la nidification de l'Aigrette garzette et du Gravelot à collier interrompu.
La baie est d'importance internationale pour l'hivernage de la Barge rousse, de la bernache cravant, du Pluvier argenté, de la Barge à queue noire, du Bécasseau maubèche, du Bécasseau variable.
Elle se hisse au niveau d'importance nationale pour l'hivernage de l'Aigrette garzette, du Faucon émerillon, de la Mouette mélanocéphale.
En période inter-nuptiale, cet espace constitue un site de mue et d'estivage très important pour le Puffin des Baléares et la Macreuse noire. 
Elle est d'importance internationale pour l'estivage et l'escale post-nuptiale de la Mouette pygmée, des Sternes pierregarin, caugek et naine, du Grand gravelot, la Barge à queue noire.
Les effectifs de Canard pilet en migration pré-nuptiale dans les marais périphériques sont importants depuis la mise en place d'une meilleure gestion des niveaux d'eau.
Enfin, elle est d'importance nationale pour l'escale post-nuptiale de la Spatule blanche, du Balbuzard pêcheur, l'Avocette.
La comparaison des données quantitatives en saison "ordinaire"et en saison "avec coup de froid" fait ressortir l'intérêt primordial que joue la baie lors de conditions climatiques rigoureuses. Globalement, une vague de froid se traduit par un accroissement considérable de l'effectif des anatides hivernants conférant a la baie un rôle de refuge climatique.
Nidifications importantes de Tadornes. Zone de nourrissage de jeunes alcidés. Site majeur de passages post-nuptiaux de passereaux.

Vulnérabilité

Pression touristique forte localisée, dont les traversées de la baie. Cette activité s'est développée tant quantitativement que spatialement, notamment en ce qui concerne les nombreux points de départ de ces traversées.
Remembrement et travaux de drainage dans certains marais arrière-littoraux, abaissant le niveau de la nappe. 
Projets liés au maintien du caractère maritime du Mont Saint Michel. 
Erosion littorale.