Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

FR2512003 - Havre de la Sienne

Site de la directive "Oiseaux"

Base de référence : décembre 2019.

Identification du site

Type : A (ZPS)

Code du site : FR2512003

Compilation : 31/10/2005

Mise à jour :

Appelation du site : Havre de la Sienne

Dates de désignation / classement :

  • ZPS : Premier arrêté : 05/01/2006
  • ZPS : Dernier arrêté : 05/01/2006
Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : -1,55972 (W 1�33'34'')
  • Latitude : 49,00139 (N 49�00'5'')
Superficie : 2 167 ha.
Pourcentage de superficie marine : 90 %
Altitude :
  • Min : 0 m.
  • Max : 20 m.
  • Moyenne : 10 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 100%

REGION : BASSE-NORMANDIE
DEPARTEMENT : Manche (10%)
COMMUNES : Agon-Coutainville, Annoville, Heugueville-sur-Sienne, Montmartin-sur-Mer, Orval, Regnéville-sur-Mer, Tourville-sur-Sienne.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Rivières et Estuaires soumis à la marée, Vasières et bancs de sable, Lagunes (incluant les bassins de production de sel) 55%
Marais salants, Prés salés, Steppes salées 30%
Dunes, Plages de sables, Machair 14%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 1%

Autres caractéristiques du site

Aucune information disponible

Qualité et importance

Le havre de la Sienne est le plus grand havre de la côte ouest du Cotentin, et aussi celui dont la valeur ornithologique est la plus marquée.
Site de nidification de l'aigrette garzette et du gravelot à collier interrompu.
Site d'importance nationale pour l'hivernage de la Barge rousse.
Principal site français pour l'hivernage de la Bernache cravant à ventre pâle, avec des effectifs représentant environ 85% des effectifs nationaux.
Site représentant régulièrement un site d'importance nationale pour l'hivernage de l'Eider à duvet, du Pluvier argenté, de l'Huitrie-pie, du Bruant des neiges, du grand Gravelot, du Courlis cendré, du Bécasseau sanderling.

Vulnérabilité

Les puissants phénomènes hydro-sédimentaires générent une érosion marquée sur la flèche dunaire remontant vers le nord, ainsi qu'un engraissement de l'extrémité de la pointe nord du havre.
La fréquentation humaine doit continuer à être organisée afin de préserver une utilisation raisonnée du milieu, tout en pérennisant les meilleures conditions d'accueil des oiseaux.