Logos SINP

FR2600981 - Prairies inondables de la basse vallée du Doubs jusqu'à l'amont de Navilly

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : septembre 2017.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 09/12/16 (à partir de la base : septembre 2015)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR2600981

Compilation : 31/05/1995

Mise à jour : 17/02/2014

Appelation du site : Prairies inondables de la basse vallée du Doubs jusqu'à l'amont de Navilly

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 30/04/2002
  • pSIC : dernière évolution : 30/04/2002
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 07/12/2004
  • ZSC : premier arrêté : 07/06/2011
  • ZSC : Dernier arrêté : 07/06/2011
Texte de référence

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 5,23194 (E 5°13'54'')
  • Latitude : 46,92667 (N 46°55'36'')
Superficie : 1 431 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 175 m.
  • Max : 192 m.
  • Moyenne : 180 m.
Régions biogéographiques :
Continentale : 100%

REGION : BOURGOGNE
DEPARTEMENT : Saône-et-Loire (100%)
COMMUNES : Charette-Varennes, Fretterans, Lays-sur-le-Doubs, Longepierre, Navilly, Pourlans.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 45%
Forêts caducifoliées 19%
Eaux douces intérieures (Eaux stagnantes, Eaux courantes) 18%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 10%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 5%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 2%
Pelouses sèches, Steppes 1%

Autres caractéristiques du site

Cet ensemble constitue un important système de tresses, d'anastomoses, de méandres et de "mortes".
4% du site sont occupés par des grèves de sables et de graviers.
Présence de prairies sur sol caillouteux d'un type non décrit.

Qualité et importance

Ce site présente un intérêt biologique majeur pour la Bourgogne tant floristique que faunistique (nombreuses espèces et habitats d'intérêt communautaire), lié essentiellement à la dynamique fluviale.

Le Doubs constitue un habitat d'espèces d'intérêt communautaire pour les poissons. Les crues érodent les berges sableuses qui sont utilisées par l'Hirondelle de rivage et le Guêpier d'Europe.
La dynamique fluviale active engendre des grèves sablo-limoneuses, milieux temporaires découverts à l'étiage et colonisés par une végétation rase composée de Souchet et Limoselle, et qui accueillent le Petit gravelot et l'Oedicnème criard pour leur reproduction.

Des espèces rares sont recensées au niveau des milieux aquatiques comme la Grande Douve ou le Plantain à feuilles de graminées. Les bras morts et mares soumis au régime des crues et de la nappe alluviale abritent des amphibiens, l'Hottonie des marais et le Faux nénuphar. Ils jouent un rôle indispensable pour le frai du Brochet.

Les prairies inondables conduites en fauche sont remarquables pour la faune et la flore qu'ils contiennent (Gratiole officinale, reproduction du Râle de Genêts et du Courlis cendré, espèces menacées au niveau régional et national).

Les pelouses et landes sèches se composent d'orchidées et d'espèces spécialisées comme la Prêle rameuse et les petits orpins. Ces formations sont assez exceptionnelles dans les plaines alluviales car elles sont habituellement localisées sur les plateaux et versants calcaires.

Vulnérabilité

Les milieux sur sable et annexes du Doubs sont soumis à différentes dégradations (circulation pédestre et motorisée) constituant une menace pour les biotopes des grèves et la reproduction des oiseaux nichant sur les grèves.

La stabilisation des berges du fleuve par enrochement modifie la dynamique du fleuve et élimine les micro-habitats aquatiques utiliséS par la faune.

La conservation des habitats, des espèces et la structuration du lit mineur sont conditionnées par la pérennisation de la dynamique fluviale.

Des dates de fauche trop précoces sont préjudiciables à la reproduction du Râle de Genêts, espèce menacée à l'échelle régionale et nationale.

Les groupements aquatiques et du bord des eaux évoluent naturellement vers le boisement à Saule, ce qui provoque la fermeture progressive de ces milieux et compromet leur avenir.

Les pelouses sont des milieux instables qui, en l'absence d'exploitation agricole évoluent vers le boisement. certaines d'entre elles se sont déjà embuissonnées à plus de 50% et nécessitent des interventions urgentes.