FR2601005 - Pelouses à orchidées et habitats à chauve-souris des vallées de l'Yonne et de la Vanne

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : décembre 2020.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 28/11/19 (à partir de la base : octobre 2019)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR2601005

Compilation : 31/05/1995

Mise à jour : 12/07/2013

Appelation du site : Pelouses à orchidées et habitats à chauve-souris des vallées de l'Yonne et de la Vanne

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/12/1998
  • pSIC : dernière évolution : 27/07/2020
  • SIC : Première publication au JO UE : 07/12/2004
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 12/12/2017
  • ZSC : premier arrêté : 10/02/2016
  • ZSC : Dernier arrêté : 30/01/2020
Texte de référence
Arrêté de création du 30 janvier 2020 portant décision du site Natura 2000 Pelouses à orchidées et habitats à chauve-souris des vallées de l'Yonne et de la Vanne (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 3,45194 (E 3�27'06'')
  • Latitude : 48,19917 (N 48�11'57'')
Superficie : 1 385 ha.
Pourcentage de superficie marine : 0 %
Altitude :
  • Min : 85 m.
  • Max : 205 m.
  • Moyenne : 145 m.
Régions biogéographiques :
Atlantique : 26%

Continentale : 73%

REGION : BOURGOGNE
DEPARTEMENT : Yonne (100%)
COMMUNES : Celle-Saint-Cyr, Cézy, Paron, Pont-sur-Vanne, Saint-Julien-du-Sault, Saint-Martin-du-Tertre, Vallées de la Vanne, Verlin, Villiers-Louis.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Forêts caducifoliées 25%
Landes, Broussailles, Recrus, Maquis et Garrigues, Phrygana 19%
Autres terres arables 15%
Cultures céréalières extensives (incluant les cultures en rotation avec une jachère régulière) 15%
Prairies semi-naturelles humides, Prairies mésophiles améliorées 10%
Pelouses sèches, Steppes 5%
Forêt artificielle en monoculture (ex: Plantations de peupliers ou d'Arbres exotiques) 5%
Zones de plantations d'arbres (incluant les Vergers, Vignes, Dehesas) 5%
Autres terres (incluant les Zones urbanisées et industrielles, Routes, Décharges, Mines) 1%

Autres caractéristiques du site

Les pelouses sèches de Saint-Martin-du-Tertre sont localisées sur un coteau calcaire qui culmine à 155 m d'altitude et qui domine la vallée de l'Yonne. Les pelouses calcaires, habitats caractéristiques du site, voient leur surface se réduire. Le processus d'eutrophisation faisant évoluer ces pelouses en ourlets, ne cesse de s'étendre.
Rattachées aux pelouses, les landes à Génévrier se développent sur le secteur de Pont-sur-Vanne. Elles proviennent essentiellement de l'abandon des pratiques agropastorales sur le site.

Les prairies mésophiles de fauche se trouvent principalement sur le secteur de Pont-sur-Vanne.

Les fruticées sont l'habitat dominant sur le site, résultant aussi de l'enfrichement des milieux ouverts. 

Les formations forestières, assez rares sur les entités de pelouses sur craie, se distinguent en deux groupes:
- les pineraies secondaires,
- les boisements spontanés caractérisés par de jeunes espèces neutrophiles et nitrophiles.

L’entité de Saint-Julien-du-Sault est constituée de boisements de feuillus localisés sur les coteaux.
Les plateaux et de zones de bocages avec des prairies pâturées et des haies sont principalement localisées le long de la vallée de l’Ocques.


Qualité et importance

Ce site est constitué de milieux herbacés à orchidées et graminées développés sur des sols crayeux. La faune associée est très variée : oiseaux, mammifères, reptiles et insectes, caractéristiques de ces milieux ouverts en exposition chaude. A noter la présence de l'Orobanche du thym, plante parasite protégée en Bourgogne.
Ces pelouses sur craie sont devenues très rares dans ce secteur au sud de l'Ile de France et constituent le seul site de ce type retenu en région Bourgogne.

Sur l’entité de Saint-Julien-du-Sault, les boisements de feuillus localisés sur les coteaux et les plateaux constituent les principaux habitats de chasse favorables aux chauves-souris d’intérêt communautaire recensées. Les zones de bocages avec des prairies pâturées et des haies, principalement localisées le long de la vallée de l’Ocques, sont également utilisées par les espèces. 
Cette entité accueille une colonie mixte de Grand Rhinolophe et de Murin à oreilles échancrées.

Vulnérabilité

Les pelouses sont des milieux instables qui se boisent à l'échelle de 30 à 40 ans en l'absence d'entretien ou suite à l'abandon des pratiques agricoles, ce qui entraîne la disparition des stades dynamiques jeunes et des espèces remarquables qui leur sont liées. Certaines sont embuissonnées à plus de 50% par les épines et nécessitent des interventions urgentes.

Les plateaux surplombant les pelouses sont une source d'eutrophisation des milieux en contrebas, où seule une plantation de haies peut enrayer ce processus. 

Les espèces envahissantes se développent sur les sites, accélérant l'enfrichement des milieux ouverts. 

D'autres ont disparu du fait de leur mise en culture.

Les boisements de feuillus constituent probablement le principal habitat de chasse pour le Grand Rhinolophe, le Grand Murin, le Murin à oreilles échancrées et la Barbastelle d’Europe. Il apparaît important que la gestion de ces boisements permette de maintenir des habitats forestiers favorables pour ces 4 espèces.
Il apparaît également  important de porter une attention particulière aux prairies pâturées et au réseau de haies qui sont des habitats de chasse des Chiroptères.